Municipales : "Les écologistes ne sont plus des supplétifs", affirme l'eurodéputé EELV Yannick Jadot

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

L'ex-patron d'EELV veut notamment que les écologistes transforment Paris "avec bienveillance, sans engueuler les Parisiens matin, midi et soir".

"Les écologistes ne sont plus des supplétifs", a déclaré Yannick Jadot, député européen Europe Ecologie-Les Verts, mercredi 5 février sur franceinfo. Un message destiné notamment à Anne Hidalgo et à son équipe dont il dénonce "l'arrogance" et le fait qu'"ils n'ont pas compris la dynamique politique du moment".

Or, en matière d'écologie, "c'est nous l'original" assure l'ex-patron d'EELV. "Le bilan écologique d'Anne Hidalgo, c'est le bilan des Verts, c'est le bilan que nous avons négocié grâce au vote Vert aux dernières municipales" explique Yannick Jadot en disant vouloir aller plus loin encore. "La ville a fait à peine la moitié de ce qu'il fallait faire en matière de vélo", juge-t-il.

Une alliance avec Cédric Villani à Paris envisagée

"À Paris, David Belliard ne dit pas 'on va s'arranger entre le premier et le deuxième tour' mais il construit une grande coalition, un grand projet pour Paris", assure Yannick Jadot. Avec "potentiellement", une alliance avec Cédric Villani : "Je le vois, notre médaille Fields [une des deux plus prestigieuses récompenses en mathématiques], venir vers le projet écolo et c'est tant mieux. Je sais qu'il y a des contacts, qu'ils travaillent à cette plateforme potentielle, on verra quel est le point d'arrivée." Les deux candidats "ouvrent une perspective : comment on transforme Paris en une ville où il fait bon vivre ? Et le faire avec bienveillance, sans engueuler les Parisiens matin, midi et soir", affirme Yannick Jadot, en taclant à nouveau Anne Hidalgo.

"Il y a 10 ans, quand on faisait des alliances, c'était souvent tactique : on s'alliait avec des partis qui ne parlaient pas d'écologie. Ce qui est formidable dans ces élections municipales, c'est que tout se fait autour de l'écologie", se félicite le député européen. "Nous voulons que l'écologie soit au cœur des projets des villes et villages" pour ces élections municipales. Les écologistes sont en effet en position de l'emporter dans plusieurs villes, et notamment "Perpignan, Strasbourg, Villeurbanne, Nantes", cite par exemple Yannick Jadot.

"Il y a une telle attente de transformer nos villes. Est-ce qu'à un moment donné, les écologistes n'ont pas cette puissance, cette crédibilité pour porter leurs projets ?", questionne l'ex-patron d'EELV

Vous êtes à nouveau en ligne