Municipales : le retour de la gauche ?

France 2

Si le PS a mené des alliances avec EELV, le parti a aussi remporté des victoires seul. C'est le cas à Lille (Nord) et à Dijon (Cote-d'Or).

À Lille (Nord), le beffroi de l'hôtel de ville a vacillé, mais il a tenu. Martine Aubry a conservé son siège de maire de justesse face aux écologistes. Cette victoire symbolise à elle seule la résistance du PS dans ces municipales, mais le message des urnes est passé. Quatrième mandat également pour François Rebsamen, le maire de Dijon (Côte-d'Or), sans alliance avec les écologistes.

"Merci de votre soutien"

D'autres bastions socialistes résistent, mais cette fois grâce à une alliance avec les écologistes. C'est le cas, notamment, de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), de Rouen (Seine-Maritime) ou encore Nantes Ille-et-Vilaine). Mais des conquêtes sont aussi à noter. La plus symbolique est celle de Mathieu Klein, à Nancy (Meurthe-et-Moselle) fief de la droite depuis la fin de la guerre. "Merci de votre soutien, merci de votre engagement", a-t-il salué, dimanche 28 juin, sur la place Stanislas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne