Municipales : le bilan de Grenoble, ville verte

France 2

Le premier tour des élections municipales se tiendra le dimanche 15 mars. Grenoble (Isère) est la seule ville de plus de 100 000 habitants dirigée par un maire issu de l'écologie politique. Alors comment Éric Piolle, candidat à sa réélection, ainsi que ses adversaires, abordent-t-il la dernière ligne droite ?

C'est au guidon de son vélo, comme à son habitude, qu'Éric Piolle vient défendre son bilan à Grenoble (Isère). Et c'est même en empruntant une autoroute à vélo, l'une de ses fiertés, qui suscite d'ailleurs des critiques. Il a même installé un compteur à vélos. Il pense aussi qu'il va additionner les bulletins de vote. "On voit qu'après six ans de politique écologique citoyenne, c'est le premier sujet des Grenoblois", explique-t-il. Mais selon le revenant Alain Carignon, c'est le sujet de l'insécurité qui va compter.

Agressions, vols à la tire, coups de couteau

Pour nous montrer qu'elle explose à Grenoble, il nous emmène devant un spectacle quasi quotidien selon lui, dans les quartiers sud de la ville. "C'est un symbole des problèmes d'insécurité grenoblois. Il ne s'agit pas seulement des voitures brûlées, mais aussi les agressions, les vols à la tire, les coups de couteau. Éric Piolle a déclaré au départ qu'il ne s'occuperait pas de l'insécurité. Il a donc donné carte blanche aux délinquants", explique Alain Carignon. Ce dernier propose notamment d'installer des caméras de surveillance ou d'armer les policiers municipaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne