Municipales : l'écologie, l'enjeu du second tour

franceinfo

Les écologistes sont une variable incontournable du second tour des élections municipales, dimanche 28 juin.

Marseille (Bouches-du-Rhône), Lyon (Rhône) ou encore Besançon (Doubs) : plusieurs villes pourraient basculer aux mains des écologistes à l'occasion du second tour des élections municipales, dimanche 28 juin. Ils sont ceux qui ont le plus à gagner à l'occasion de ce scrutin. Il y a déjà les villes où ils sont déjà implantés et qu'ils pourraient conserver, comme Eric Piolle à Grenoble (Isère), indique Julien Gasparutto, journaliste au service politique de France Télévisions, jeudi 25 juin.

Quelques points de friction

D'autres villes, comme Paris (Île-de-France), Rennes (Ille-et-Vilaine) ou encore Nantes (Loire-Atlantique) sont quant à elles détenues par des socialistes. Mais ces derniers pourraient être réélus grâce aux alliances avec les Verts. Mais tout n'est pas idyllique, il y a aussi des points de friction, comme à Strasbourg (Bas-Rhin). La victoire était promise aux écologistes mais l'alliance historique avec les socialistes a capoté, conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne