Municipales : François Bayrou sera candidat à Pau

François Bayrou, le 17 octobre 2013 à Paris. 
François Bayrou, le 17 octobre 2013 à Paris.  (MAXPPP)

Le président du MoDem s'est engagé à être un maire à plein temps s'il est élu, alors qu'on lui prête de nouvelles ambitions élyséennes.

François Bayrou abat ses cartes. Deux jours après avoir lancé l'Alternative, le mouvement réunissant le MoDem et l'UDI de Jean-Louis Borloo, l'ancien candidat à la présidentielle vise désormais la mairie de Pau en mars 2014. Le leader centriste l'a publiquement annoncé, jeudi 7 novembre, depuis la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

"Ma volonté est que toutes les différentes sensibilités aient leur place", a assuré le président du MoDem, qui a présenté le nom de sa liste municipale : "Aimons Pau". Il a affirmé que, s'il est élu, "ce sera [son] seul mandat". "Je ne serai pas candidat aux européennes et aux législatives", a-t-il promis.

"Il faut que cette ville soit réinventée" 

François Bayrou s'est engagé à être un maire à plein temps s'il est élu, alors qu'on lui prête de nouvelles ambitions élyséennes, notamment après son alliance avec Jean-Louis Borloo. Mais l'ancien président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques (1992-2001) a évoqué son "engagement affectif" vis-à-vis de Pau, cette "ville magique", rappelant qu'il y a vécu "toute sa vie professionnelle comme enseignant" et qu'il y est "entré en politique". Il a déploré qu'aujourd'hui, "elle ne rayonne plus comme elle l'a fait du temps d'André Labarrère", maire socialiste de la ville de 1971 à 2006 et grande figure politique locale. "Il faut que cette ville soit réinventée", a-t-il ajouté.

Prenant pour exemple Alain Juppé à Bordeaux, qui le soutient officiellement, selon Sud Ouest, l'ancien député des Pyrénées-Atlantiques (1989-2012) estime qu'il faut "un grand courant d'air" et dénonce  la persistance depuis 42 ans d'une équipe socialiste à la tête de la ville. Aujourd'hui conseiller municipal à Pau, François Bayrou avait récemment décidé de prendre en main l'opposition locale. Selon lui, "beaucoup [lui] ont dit 'tu es le mieux placé, c'est très risqué, mais c'est toi'", d'où sa décision de se présenter.

Deux fois candidat, deux fois battu

La campagne ne s'annonce pas pour autant comme une partie de plaisir pour le leader du MoDem, à qui de nombreux Palois reprochaient récemment son manque d'implication locale et de cohérence politique. Chaque scrutin local s'est terminé par sa défaite ces dernières années. Battu par la socialiste Nathalie Chabanne aux législatives en 2012, il avait échoué à deux reprises dans la course à la mairie de Pau, en 1989 face à André Labarrère et en 2008 face à la socialiste Martine Lignières-Cassou.

En 2014, la difficulté consistera pour François Bayrou à dépasser David Habib, le candidat PS déclaré, tout en amenuisant les ambitions d'Eric Saubatte, le candidat UMP qui lui avait coûté son siège de député l'an passé, comme l'explique Le Figaro.

Vous êtes à nouveau en ligne