Municipales : "C'est la victoire de l'écologie qui va devenir un point pivot dans la reconstitution du paysage politique", selon Nicolas Hulot

Nicolas Hulot, sur franceinfo, mercredi 29 janvier.
Nicolas Hulot, sur franceinfo, mercredi 29 janvier. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"On oublie que c'est la survie de l'humanité qui est en train de se jouer", a rappelé l'ancien ministre de la Transition écologique.

"C'est la victoire de l'écologie qui va devenir un point pivot dans la reconstitution du paysage politique", a réagi jeudi 2 juillet sur franceinfo Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique, après le second tour des élections municipales, marqué par la victoire des écologistes dans plusieurs grandes villes de France.

"Je pense que ça n'est que justice que, à un moment où à un autre, l'histoire rende justice à l'écologie et aux écologistes, parce que la réalité démontre que tous ces lanceurs d'alerte dans les milieux associatifs et politiques avaient raison, a expliqué Nicolas Hulot. C'est un moment intéressant, parce qu'il y a une conjonction de deux éléments démocratiques, qui de mon point de vue donne une grande latitude aux politiques pour agir."

Le gouvernement rentre enfin dans une mutation qui doit être radicale dans ses objectifs, parce que l'enjeu écologique n'est pas un petit problème, mais un problème majeur.Nicolas Hulotà franceinfo

En votant massivement pour les écologistes "les électeurs donnent un mandat pour agir et disent au gouvernement 'agissez en grand, comblez ce décalage qu'il y a entre les mots et les actes'. Je pense que c'est un moment favorable pour agir", a insisté Nicolas Hulot. "Regardons le monde tel qu'il est au lieu de se regarder le nombril. On oublie que c'est la survie de l'humanité qui est en train de se jouer. Si on peut avoir un moment de concorde sur ces sujets-là ça ferait peut-être du bien."

Il y a "besoin de toutes les intelligences et de toutes les forces vives"

La victoire de l'écologie "va devenir un point pivot dans la reconstitution du paysage politique − et là, je partage l'analyse d'ailleurs de Yannick Jadot − du paysage politique et c'est très bien", a affirmé l'ancien ministre. "J'ai à cœur que l'ensemble des formations politiques se mettent à l'ouvrage. C'est un sujet éminemment complexe, on sait quoi faire mais on ne sait pas comment faire."

Nicolas Hulot a estimé que, pour réussir la transition écologique, la France avait "besoin de toutes les intelligences et de toutes les forces vives. Pour l'instant, les écologistes, bien avant l'heure, sont ceux qui ont porté ce sujet avec une véritable sincérité. C'est salutaire que l'écologie s'impose. Les Français ont acté que l'écologie est une préoccupation majeure. C'est un moment de maturité démocratique."

"J'ai voté pour Yannick Jadot" aux Européennes

Enfin, Nicolas Hulot a révélé son vote lors des élections européennes de 2019 : "J'ai voté pour Yannick Jadot". Interrogé sur le fait que les deux hommes n'ont pas toujours été en bons termes, Nicolas Hulot a répondu : "Yannick Jadot et moi, on se parle régulièrement comme je parle avec beaucoup de femmes et d'hommes politiques parce que mon rôle est de mettre chacun au travail. J'ai pour Yannick Jadot du respect, j'ai pour les écologistes du respect."

Vous êtes à nouveau en ligne