Municipales : à Perpignan, Louis Aliot gagne du terrain sur le maire sortant

FRANCE 3

À un mois des élections municipales, le Rassemblement national de Marine Le Pen espère glaner plusieurs grandes villes, comme Perpignan (Pyrénées-Orientales). Après deux échecs, Louis Aliot compte bien conquérir la cité catalane. Il est donné en tête dans les sondages, loin devant le maire sortant.

C'est un nom qui séduit, autant qu'il dérange. À Perpignan (Pyrénées-Orientales), à moins d'un mois du premier tour des élections municipales, le favori s'appelle Louis Aliot. C'est la troisième fois qu'il tente sa chance dans la cité catalane, et cette fois, il a bien l'intention de gagner. "C'est la déconfiture dans tous les secteurs, les gens qui réfléchissent un peu se disent : 'Finalement, pourquoi ne pas essayer Louis Aliot?'", explique le candidat.

Des tracts sans logo du Rassemblement national

Sur ses tracts, pourtant, aucune mention ni logo du Rassemblement national. Louis Aliot a décidé de constituer sa liste avec des personnalités qui n'appartiennent pas au parti de Marine Le Pen. Face à lui, le maire sortant Les Républicains, Jean-Marc Pujol. En difficultés dans les sondages, distancé par le Rassemblement national, il file la métaphore avec le club de rugby local. Il compte rentrer sur le terrain pour gagner le match. Après 11 ans à la tête de Perpignan et plusieurs campagnes face à Louis Aliot, le Rassemblement national ne l'inquiète toujours pas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne