Municipales à Montpellier : la candidate EELV, Clothilde Ollier, perd son investiture

Clothilde Ollier, celle que les sondages donnaient favorite à Montpellier (Hérault), n'est plus la candidate des Verts depuis dimanche 19 janvier. EELV a retiré son soutien à sa tête de liste qui, selon le parti, a multiplié les faux pas.

Sa campagne électorale était très bien partie. Clothilde Ollier avait toutes les chances d'accéder au fauteuil de maire de Montpellier (Hérault). Et pourtant, cette infirmière engagée, militante à la CGT, ne portera pas les couleurs d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) aux municipales. Cela fait suite à la décision du bureau exécutif du parti, prise dimanche 19 janvier. En clair, on lui reproche une attitude trop individualiste, et surtout trop proche de certains élus de La France insoumise. Autre raison de cette éviction : le choix de Clothilde Ollier de se séparer de son directeur de campagne, Manu Reynaud. Pour le secrétaire national du parti, c'en est trop.

Elle doit s'exprimer lundi à 18 heures

Clothilde Ollier avait remporté la primaire organisée à Montpellier en octobre dernier. Son adversaire malheureux, Jean-Louis Roumégas, aujourd'hui à la tête d'une liste indépendante, se félicite que les cartes soient rebattues. Alors, qui pour s'opposer au maire divers gauche sortant, Philippe Saurel ? Les militants écologistes se réuniront le 3 février pour en décider. Clothilde Ollier, elle, s'exprimera lundi soir à 18 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne