Municipales 2020 : Griveaux lance sa campagne à Paris sur fond de polémique

France 2

Benjamin Griveaux a lancé sa campagne jeudi 18 juillet au soir. Des révélations dans la presse ont fait état d'insultes envers ses anciens rivaux, il y a quelques jours.

Unité affichée, jeudi 18 juillet au soir, pour le premier meeting de Benjamin Griveaux, au lendemain d'une polémique embarrassante. La presse a dévoilé les conversations privées dans lesquelles il insulte ses anciens adversaires dans la course à l'investiture LREM à la mairie de Paris : Hugues Renson, Cédric Villani, ou encore Mounir Mahjoubi. Les principaux intéressés sont absents et Benjamin Griveaux tente de calmer le jeu. "Cédric et Hugues, Mounir et Anne, votre place est ici, avec votre famille, au milieu de nous. Et comme dans toutes les familles, parfois on s'engueule, mais surtout on se réconcilie et ensemble on gravit les montagnes", a déclaré Benjamin Griveaux.

Début de campagne difficile

Au sein de LREM on minimise la polémique. "Benjamin Griveaux a dit quelques gros mots pendant une campagne parce qu'il était énervé. Il l'a assumé lui-même, il s'est excusé", indique Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes. Le meeting avait pour but de déminer un début de campagne difficile à huit mois des élections municipales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne