Municipales 2020 à Paris : "J'appelle Cédric Villani et Hugues Renson à me rejoindre", lance Gaspard Gantzer

L\'ancien conseiller en communication de François Hollande, Gaspard Gantzer, candidat à la mairie de Paris sous l\'étiquette \"Parisiennes – Parisiens\" (30 avril 2014).
L'ancien conseiller en communication de François Hollande, Gaspard Gantzer, candidat à la mairie de Paris sous l'étiquette "Parisiennes – Parisiens" (30 avril 2014). (ALAIN JOCARD / AFP)

Le candidat du mouvement Parisiennes, Parisiens à la mairie de Paris estime que C. Villani et H. Renson ont tous deux été "roulés dans la farine".

"J'appelle Cédric Villani et Hugues Renson à me rejoindre", a lancé Gaspard Gantzer, candidat à la mairie de Paris, mercredi 10 juillet sur franceinfo, après l'annonce de l'investiture de Benjamin Griveaux comme candidat de La République en Marche à la mairie de Paris par la commission nationale d'investiture du parti présidentiel.

"Cédric Villani et Hugues Renson se sont fait rouler dans la farine par une commission d'investiture où les jeux étaient faits d'avanceGaspard Gantzerà franceinfo

"Les dés étaient pipés", a poursuivi Gaspard Gantzer. "Ni Cédric Villani, qui était un très bon candidat, ni Hugues Renson, qui connaît très bien Paris, n'ont pu défendre leur chance à la loyale", a-t-il estimé. "C'est le porte-parole d'Emmanuel Macron qui a été choisi. Benjamin Griveaux était choisi par le président de la République depuis le début, on a essayé de leur faire croire qu'il en était autrement", a affirmé le candidat du mouvement Parisiennes, Parisiens à la mairie de Paris.

Vous êtes à nouveau en ligne