Municipales 2020 à Marseille : la liste LR en tête des intentions de vote, talonnée par le RN, selon un sondage

Des panneaux d\'affichage électoral, le 20 décembre 2019 à Marseille.
Des panneaux d'affichage électoral, le 20 décembre 2019 à Marseille. (DAVID ROSSI / MAXPPP)

Martine Vassal (LR) est créditée de 23% des suffrages, suivie de près par le Rassemblement national, avec en tête de liste Stéphane Ravier (22%), selon l'enquête Ipsos – Sopra-Steria pour franceinfo, France Bleu et "La Provence".

À Marseille, les listes Les Républicains, conduites par la présidente de la métropole d'Aix-Marseille-Provence Martine Vassal, arrivent en tête des intentions de vote au 1er tour des élections municipales de mars 2020, selon l'enquête Ipsos – Sopra-Steria pour franceinfo, France Bleu et La Provence publié vendredi 17 janvier.

L'ancienne adjointe au maire sortant Jean-Claude Gaudin est créditée de 23% des suffrages. Elle est talonnée par les listes du Rassemblement national, portées par Stéphane Ravier, qui obtiendraient 22% des voix. Le sénateur LR Bruno Gilles, ancien maire du 3e secteur de Marseille, recueille, quant à lui, 7% des intentions de vote.

Enquête Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo, France Bleu et \"La Provence\", janvier 2020
Enquête Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo, France Bleu et "La Provence", janvier 2020 (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

À titre de comparaison, les listes du maire LR Jean-Claude Gaudin avaient obtenues près de 38% des suffrages au 1er tour du scrutin de 2014. Le RN, pour sa part, réalise, selon ce sondage, un score très proche de celui obtenu par le FN il y a six ans (23%).

Compétition serrée à gauche

À gauche, l'issue de la compétition reste incertaine. Le parti socialiste, le parti communiste et la France insoumise réunis sous les couleurs du Printemps marseillais récolte 16% des intentions de vote. Sous la houlette de la conseillère départementale Michèle Rubirola, élue EELV en retrait de son parti, le Printemps marseillais devance de peu le candidat écologiste Sébastien Barles, investi par EELV, crédité de 14% des intentions de vote. Les autres listes écologistes, présentées par l'Union des démocrates et des écologistes (UDE), portées par Christophe Madrolle, obtiendraient 3% des voix. Enfin les listes soutenues par la sénatrice Samia Ghali, ancienne membre du PS, recueille 7% des voix.

L'offre électorale fait souffrir la République en marche. Les listes de la majorité présidentielle, incarnées à Marseille par Yvon Berland, ne sont créditées que de 8% des suffrages dans une ville où Emmanuel Macron et la liste de Nathalie Loiseau ont obtenu un peu plus de 20% des suffrages au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 et lors des élections européennes du 26 mai dernier.

Le bilan de Jean-Claude Gaudin contesté

Selon cette enquête, les Marseillais sont très sévères à l'égard du bilan de la municipalité dirigée par Jean-Claude Gaudin. Plus de la moitié des personnes interrogées (57%) estime que le travail accompli depuis 2014 est médiocre ou mauvais. Il n'y a que 42% des Marseillais à juger le résultat bon ou excellent. Ce jugement négatif est très en-dessous de la moyenne nationale dans les villes de plus de 50 000 habitants (63% d'opinions positives contre 37% d'opinions négatives). Ce sont les habitants se disant proches des listes de gauche et du RN qui sont le plus critiques à l'égard du maire sortant (75% de jugement défavorables pour la liste PS-PC-LFI, 71% pour EELV et 86% pour le RN).

Parmi les attentes des sondés, la propreté est la préoccupation majeure des Marseillais qui en font la priorité du prochain mandat. Ce domaine est évoqué par 59% d'entre eux. C'est plus du double de ce qui est observé dans les autres villes françaises où le sujet n'est cité en moyenne que par 30% des personnes interrogées. La sécurité est le deuxième domaine mis en avant par les Phocéens (48%), devant l'environnement et la lutte contre la pollution (31%) les transports en commun (27%) et le logement (27%).

Enquête Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo, France Bleu et \"La Provence\", janvier 2020
Enquête Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo, France Bleu et "La Provence", janvier 2020 (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Ce sondage a été réalisé par téléphone du 10 au 14 janvier 2020 auprès d'un échantillon de 605 personnes inscrites sur les listes électorales de Marseille, représentatif des habitants âgés de 18 ans et plus.

Vous êtes à nouveau en ligne