Municipales 2020 : à Grenoble, le maire sortant Eric Piolle largement en tête des intentions de vote, selon un sondage

Éric Piolle, le candidat écologiste aux municipales à Grenoble (Isère), le 6 février 2014 à vélo devant sa permanence de campagne.
Éric Piolle, le candidat écologiste aux municipales à Grenoble (Isère), le 6 février 2014 à vélo devant sa permanence de campagne. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Selon un sondage Odoxa-CGI pour franceinfo, France Bleu et "Le Dauphiné libéré", Éric Piolle, maire EELV sortant de Grenoble, est largement en tête des intentions de vote pour les municipales de mars 2020. Il bénéficie d'un contexte national très porteur pour l'écologie.

À Grenoble, le maire sortant et écologiste Éric Piolle, est largement en tête des intentions de vote pour les municipales de mars 2020, selon un sondage Odoxa-CGI pour franceinfo, France Bleu et Le Dauphiné libéré publié vendredi 4 octobre.

La liste d'Eric Piolle (Europe Ecologie-Les Verts avec La France insoumise) recueille 32% des intentions de vote au premier tour, devançant ses poursuivants d'une douzaine de points. Loin derrière, la liste divers droite conduite par Alain Carignon, maire de Grenoble entre 1983 et 1995, totalise 20%, la liste La République en marche menée par Emilie Chalas 18%, la liste du Parti socialiste 11%, la liste de gauche alternative et des "gilets jaunes" 7%, la liste Les Républicains 6%, la liste du Rassemblement national conduite par Damien Barthélémy 4%, la liste des Patriotes menée par Mireille d'Ornano 2%, et la liste sans étiquette conduite par Chérif Boutafa recueille moins de 1%.

Un contexte très favorable au maire sortant

18% des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intention de vote. Selon Gaël Sliman de l'institut Odoxa, Eric Piolle "semble, pour le moment, bénéficier de la prime au sortant en tant que maire, du contexte national très porteur pour l'écologie, et enfin il profite d'un mécano politique très différent de 2014, avec une liste LREM divisant le score du PS et une liste Carignon vampirisant totalement le score d'une éventuelle liste LR." 

Les attentes des électeurs grenoblois tournent en priorité, et plus qu'ailleurs, autour des questions environnementales. Ainsi l'environnement et la lutte contre la pollution sont leur première priorité (49% de citations), devant la sécurité (46%). Ailleurs en France, cet ordre est inversé.

Ce sondage a été réalisé par téléphone du 18 au 25 septembre auprès d'un échantillon de 609 personnes inscrites sur les listes électorales à Grenoble, représentatif de la population grenobloise âgée de 18 ans et plus.

Le "bus" des municipales de franceinfo

Quels sont les grands enjeux des municipales ? Jusqu’aux élections de mars 2020, franceinfo fait escale une fois par mois dans une grande ville française.

Première étape à Grenoble, où l'enjeu des mobilités et de la pollution est crucial au vu de sa situation géographique. Autre particularité, la police de sécurité du quotidien, déployée récemment dans la ville, pour faire face à la délinquance. À six mois des municipales, un sondage place le maire actuel, Éric Piolle, largement en tête des intentions de vote. Un scrutin marqué par le retour en politique d'une ancienne figure locale et nationale : Alain Carignon.

Vous êtes à nouveau en ligne