Les écologistes plus ambitieux que jamais

FRANCE 3

Europe-Ecologie-Les Verts a réuni samedi 22 juin son Conseil Fédéral après son succès aux élections européennes. Objectif désormais : les municipales et la présidentielle.

Depuis les Européennes, Yannick Jadot ne passe plus inaperçu. Ses 13,5% font de lui le nouvel homme fort des écologistes. Le parti se voit désormais comme la troisième force politique française, l'alternative à Emmanuel Macron et à Marine Le Pen. Plus question de cacher ses ambitions, notamment pour les Municipales. "Ce temps de l'hésitation, du doute, est révolu. À toutes ces élections, nous devons désormais assumer la conquête du pouvoir. Pas pour l'occuper, pour l'exercer. Pas pour l'accaparer, mais pour rendre le pouvoir aux citoyens", a lancé lors du Conseil Fédéral, samedi 22 juin, Yannick Jadot.

Des ambitions qui divisent

Aucune alliance ne sera donc passée avec La République en marche, pas davantage avec les autres partis de gauche, pour l'instant. L'euphorie est telle que les écologistes s'imaginent bien gagner quatre grandes villes, dont Paris. Et certains cadres voient déjà Yannick Jadot candidat à la présidentielle de 2022. Une possible candidature qui divise déjà. "Pour lui, c'est une ambition, encore faut-il la faire partager au reste du parti et je ne suis pas convaincu que tout le monde soit d'accord avec cette stratégie", explique Philippe Stanisière, membre du bureau exécutif EELV. Une stratégie dont les écologistes débattront lors de leurs universités d'été, fin août, à Toulouse (Haute-Garonne).

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne