Municipales à Paris : l'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, annonce à ses têtes de liste qu'elle reste la candidate LREM pour le second tour

La candidate de La République en marche pour les élections municipales à Paris, Agnès Buzyn, lors d\'un meeting à Paris, le 15 mars 2020. 
La candidate de La République en marche pour les élections municipales à Paris, Agnès Buzyn, lors d'un meeting à Paris, le 15 mars 2020.  (AFP)

Arrivée troisième lors du premier tour en mars, Agnès Buzyn revient dans la campagne des municipales à Paris du parti présidentiel, après plusieurs semaines de silence médiatique. 

Agnès Buzyn l'a annoncé à tous les élus parisiens de la majorité à l'occasion d'une "visioconférence", mardi 26 mai : elle sera bien la tête de liste de la majorité pour le second tour des élections municipales dans la capitale. "Je suis pleinement engagée, déterminée, combative. On y va", a-t-elle lancé lors de cette réunion. "C'est une décision mûrement réfléchie. Ma motivation est totale. Je suis candidate pour porter la voix de la majorité présidentielle et offrir une alternative à la gestion d'Anne Hidalgo", a déclaré l'ancienne ministre de la Santé. 

La candidate à la mairie de Paris s'était fait discrète dans les médias depuis les résultats du premier tour, à l'occasion duquel elle avait reçu 17,3% des voix, écopant ainsi de la troisième position, derrière la maire sortante, la socialiste Anne Hidalgo, et Rachida Dati (LR). 

Le 17 mars, elle s'était exprimée dans Le Monde, expliquant, sous la forme d'une confession, que la campagne du premier tour en pleine épidémie avait été "une mascarade". Depuis, les proches d'Agnès Buzyn martelaient qu'elle serait bien au rendez-vous le 28 juin. "J'aurai l'occasion de m'expliquer", a déclaré Agnès Buzyn au sujet de cette prise de parole. "Ce sont les commissions d'enquête qui permettront de l'expliquer."

Vous êtes à nouveau en ligne