Nice : les électeurs de droite hésitent

FRANCE 2

La question du report des voix Les Républicains se pose à Nice où François Fillon est arrivé en tête. Les ténors locaux du parti ne donnent pas les mêmes consignes de vote. Alors comment se placent les électeurs niçois ?

Sur le marché de la Libération à Nice (Alpes-Maritimes) on parle politique. Si dans la ville, François Fillon est arrivé en tête au premier tour, jeudi 27 avril, les électeurs de droite sont indécis. "Je n'ai pas envie de voter Macron et je n'ai pas envie de voter Le Pen, donc je n'irai pas. Quand je vois tous les Républicains qui retournent leur veste pour essayer d'avoir un strapontin, ça m’écoeure. Donc je n'irai pas voter", explique un habitant. Désemparés, ils attendent des gages de la part des candidats.

Rompre le pacte républicain

D'autres seraient prêts à franchir le pas, à rompre le pacte républicain et rejoindre Marine Le Pen. "J'hésite entre Marine Le Pen et voter blanc. Mais d'un autre côté on a besoin de changement et je ne suis pas d'accord avec la politique proposée par Emmanuel Macron. Il n'y a pas trop le choix", indique une passante. Le débat reste ouvert, les avis ne sont pas complètement tranchés. Tous attendent des candidats et de leur campagne de quoi se décider.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne