Municipales

Les titres

Éric Piolle, le candidat écologiste aux municipales à Grenoble (Isère), le 6 février 2014 à vélo devant sa permanence de campagne.

Municipales à Grenoble : le candidat écologiste Eric Piolle frappé en pleine rue

Valérie Trierweiler, ancienne compagne de François Hollande, dans une école de Créteil (Val-de-Marne), le 2 décembre 2013.

Valérie Trierweiler appelle les Français à voter et pointe "le danger du FN"

L\'hôtel de ville de Toulouse (Haute-Garonne), en juillet 2011.

Municipales : les derniers sondages avant le second tour

Municipales : les 18 mairies que le FN peut gagner au second tour

La statue de Charles de Gaulle et d\'Yvonne Vendroux, place d\'Armes à Calais (Pas-de-Calais), le 18 mars 2014.

Municipales : à Calais, ce qu'a changé l'alternance à droite

Des affiches électorales dans le centre de Reims (Marne), mardi 18 mars 2014.

A Reims, ce qu'a changé l'alternance à gauche

La championne olympique de judo Marie-Claire Restoux prend la pose à Montmartre (Paris), le 22 juin 2005.

Pour être élu aux municipales, faites du judo

Le combat d'un député UMP du Nord pour le vote obligatoire

Le candidat du Rassemblement bleu Marine à Avignon (Vaucluse), Philippe Lottiaux, dans son local de campagne, le 26 mars 2014.

Municipales : comment le FN a réussi son coup de théâtre à Avignon

Laurent Delahousse, Nathalie Saint-Cricq, Marie Drucker et David Pujadas présentent l\'émission spéciale \"Régionales 2014\" sur France 2.

DIRECT. Suivez la soirée électorale avec France 2

Marcel Berthomé, le 25 mars 2014.

VIDEO. Municipales : rencontre avec Marcel Berthomé, doyen des maires à 92 ans

Des bénévoles comptent les bulletins de vote au soir du premier tour des élections municipales, le 23 mars 2014 à Lyon (Rhône).

Pourquoi les sondages ont-ils surestimé le vote à gauche ?

Le candidat nationaliste modéré à la mairie de Bastia, Gilles Simeoni, le 27 mars 2014.

Municipales : à Bastia, un nationaliste aux portes de la mairie

"Le vote obligatoire, une réforme potentiellement révolutionnaire"

Les communes sans candidats risquent la dissolution et la fusion avec une commune voisine.

Municipales : cinq communes n'ont pas de candidat au second tour

Les 12 et 14 février, France 3 Paris reçoit Nathalie Kosciusko-Morizet puis Anne Hidalgo pour des débats interactifs 100% web .

VIDEO. Municipales : derniers meetings à Paris

Louis Aliot (à gauche) et Jean-Marc Pujol (à droite), dimanche 23 mars 2014 lors du premier tour des élections municipales de Perpignan (Pyrénées-Atlantiques).

Perpignan : le maire sortant UMP vainqueur face au FN, selon un sondage

Denis Ramos (à gauche) et Gilles Yzeux (à droite), tous deux candidats à la mairie de Teillé (Sarthe), s\'invectivent en pleine rue, jeudi 27 mars 2014.

VIDEO. Sarthe : deux candidats aux municipales s'invectivent en pleine rue

Le 25 mars 2014, Marine Le Pen devant la presse à Nanterre sur le second tour des municipales pour le FN

Municipales : le vote FN est-il devenu un vote d'adhésion ?

Vue des quartiers Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône), juin 2013

VIDEO. Que disent les abstentionnistes entre les deux tours des municipales ?

Geneviève Gaillard, à la mairie de Niort (Deux-Sèvres), le 14 octobre 2013.

Municipales : la défaite du PS à Niort, symbole de la disgrâce de Hollande ?

Capture d\'écran de Google Maps pointant Montverdun (Loire) où des colistiers ont découvert que leur tête de liste est encartée au FN depuis 2009.

Municipales : ils découvrent que leur tête de liste est encartée au Front national

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, réagit aux résultats du premier tour des élections municipales, le 23 mars 2014, au siège de son parti, à Paris.

Municipales : Mélenchon exagère-t-il le succès du Front de gauche par rapport au FN ?

Le coprésident du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, le 23 mars 2014 à Paris.

VIDEO. Municipales : Mélenchon juge la percée du FN surestimée

Lors du rassemblement annuel du Front national à Paris, le 1er mai 2013. De gauche à droite, le secrétaire général du FN, Steeve Briois, son adjoint, Nicolas Bay, le vice-président du FN, Florian Philippot et les députés Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard.

Municipales : que propose le FN dans les villes qu'il pourrait diriger ?

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, le 26 mars 2014 dans la cour de l\'Elysée (Paris).

VIDEO. Remaniement : pour Fabius, le gouvernement "devra être doublement concentré"

Pas de front républicain contre Robert Ménard à Béziers : le socialiste Jean-Michel Du Plaa s\'est maintenu au second tour face à l\'UMP Elie Aboud.

Municipales : Robert Ménard, soutenu par le FN, donné gagnant à Béziers

Robin Reda, le nouveau maire UMP de Juvisy-sur-Orge (Essonne), dans une rue de la ville, mardi 25 mars 2014. 

Robin Reda, un UMP "normal" élu maire de Juvisy à 22 ans

Le député Jean Lassalle au départ de son tour de France, à Paris, en avril 2013. 

Colère, rejet du politique : Jean Lassalle rend compte de son tour de France

En cas d\'absence de candidats, la dissolution de la commune peut être prononcée au terme d\'une procédure de plusieurs mois. Elle est alors rattachée à une autre.

Municipales : candidats à la dernière minute pour "sauver leur village"

1505152535455565758596075

Quelle est la date des prochaines élections municipales ?
Le scrutin pour les élections municipales se déroule le dimanche 15 mars 2020 pour le premier tour et le dimanche 28 juin pour le second tour. Ce dernier a été reporté à cause de l'épidémie de coronavirus.

Comment sont élus les conseillers municipaux ?
Lors des élections municipales, les conseillers municipaux sont élus pour un mandat de six ans au suffrage universel direct à deux tours.

Le mode de scrutin dépend du nombre d’habitants de la commune. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers municipaux sont élus selon un scrutin majoritaire et plurinominal à deux tours
, et ce depuis la loi du 17 mai 2013. Les suffrages sont décomptés individuellement et non par liste. Les candidats se présentent sur une liste, mais les électeurs peuvent modifier les listes, panacher, ajouter ou supprimer des noms… sans pour autant que le vote soit considéré comme nul. Il n’y a par ailleurs pas d’obligation de parité hommes-femmes. Pour obtenir un siège au conseil municipal dès le premier tour, les candidats doivent obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés et recueillir au moins un quart des suffrages des électeurs inscrits. Pour le second tour, l’élection a lieu à la majorité relative cette fois, et ce quel que soit le nombre de votants. Les candidats qui obtiennent le plus grand nombre de voix sont élus.

Dans les communes de plus de 1 000 habitants, les conseillers municipaux sont élus selon un scrutin proportionnel de liste, à deux tours, avec prime majoritaire accordée à la liste arrivée en tête. Les listes ne peuvent pas être modifiées. Elles doivent être complètes, avec une obligation de parité hommes-femmes. Au premier tour, la liste qui obtient la majorité absolue des suffrages exprimés reçoit un nombre de sièges égal à la moitié des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages. S’il y a un second tour, seules les listes ayant obtenu au premier tour au moins 10% des suffrages peuvent se maintenir en lice. Une “petite” liste est autorisée à fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10%. Les sièges sont répartis de la même façon qu’au premier tour.

Comment sont élus les conseillers municipaux à Lyon, Marseille et Paris ?
A Paris, Lyon et Marseille – les trois villes françaises les plus peuplées –, les conseillers municipaux sont élus à l’intérieur de secteurs électoraux, et non au sein d’une circonscription unique. Pour devenir maire, il ne suffit pas d’obtenir le plus grand nombre de suffrages. Il faut remporter un maximum d’arrondissements, et de préférence les plus peuplés. Plus d’informations sont à lire dans notre article dédié.

Comment est élu le maire d’une commune ?
Le maire n’est pas élu directement par les concitoyens. Les électeurs votent pour les membres du conseil municipal et ces derniers élisent dans un second temps le maire et ses adjoints. Dans l’immense majorité des cas, le chef de file de la liste qui remporte l’élection est élu maire.

Combien y a-t-il de conseillers municipaux ?
Le nombre de conseillers municipaux dépend de la taille de la commune. Cela va de 7 conseillers pour des communes de moins de 100 habitants jusqu’à 69 conseillers pour des communes de 300 000 habitants et plus. Entre les deux, il y a par exemple 29 conseillers pour une commune qui compte entre 5 000 et 9 999 habitants ou 55 conseillers pour une commune de 100 000 à 149 999 habitants. Le conseil municipal compte 73 membres à Lyon, 101 à Marseille et 163 à Paris, du fait du mode de scrutin spécifique à ces villes.

Comment sont élus les conseillers communautaires ?
Depuis le 1er janvier 2014, toutes les communes, à l’exception de Paris et de celles de la petite couronne, doivent obligatoirement être rattachées à une intercommunalité. Selon la taille des collectivités concernées, il peut s’agir d’une communauté de communes, d’une communauté d’agglomération, d’une communauté urbaine ou d’une métropole. Les noms des candidats aux conseils communautaires figurent sur les bulletins de vote, le jour de l’élection municipale. Ils sont élus selon le même mode de scrutin que les candidats au conseil municipal. Le premier quart de la liste communautaire doit impérativement reprendre les premiers noms de la liste des candidats au conseil municipal, dans le même ordre. Les candidats situés au-delà des 3/5es de la liste municipale ne peuvent figurer dans la liste communautaire. Enfin, un candidat de la liste communautaire ne peut être désigné s'il n'est pas également élu conseiller municipal (ou d'arrondissement à Paris, Lyon et Marseille). Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers communautaires sont désignés selon l’ordre du tableau protocolaire, après l’élection du maire et des adjoints.

Qui peut voter aux élections municipales ?
Les électeurs français et européen inscrits sur les listes électorales françaises peuvent voter lors des élections municipales, que ce soit en France métropolitaine ou en outre-mer. Ils doivent être âgés de 18 ans ou plus. L’inscription sur les listes électorales pour les élections municipales de 2020 doit être effectuée le vendredi 7 février 2020 au plus tard.

Qui peut se présenter aux élections municipales ?
Pour briguer un siège de conseiller municipal ou de maire, il faut être électeur de la commune concernée ou y payer des impôts. Les ressortissants européens peuvent être élus conseillers municipaux mais pas maires ni adjoints au maire.

Comment faire une procuration ?
Tout électeur loin de son bureau de vote (le mandant) les jours de scrutin peut donner procuration à une autre personne (le mandataire). Il la désigne librement, à condition que ce mandataire soit inscrit sur les listes électorales de la même commune (mais pas forcément électeur du même bureau de vote, ni du même arrondissement) et qu’il ne détienne pas plus de deux procurations. Pour réaliser cette procuration, il faut se présenter en personne dans un commissariat, une gendarmerie ou un tribunal d’instance et remplir un formulaire. Ce formulaire est également téléchargeable en ligne mais il doit dans tous les cas être remis en main propre. Une procuration peut être établie à tout moment jusqu’au jour du vote mais le mandataire risque de ne pas pouvoir voter si la mairie ne l’a pas reçue à temps. Les démarches doivent donc être effectuées le plus tôt possible.
Vous êtes à nouveau en ligne