Municipales : la bataille de Paris

France 2

Le premier tour des élections municipales se déroulera dimanche 15 mars. À Paris, la maire sortante Anne Hidalgo est concurrencée par deux autres femmes : Rachida Dati et Agnès Buzyn. Deux rivales aux programmes qui comportent beaucoup de points communs. Les alliances de l'entre-deux tours pèseront lourd dans la balance.

C'est élection la plus regardée, car les enjeux y sont hors normes. Paris a un budget de 9 milliards d'euros, soit plus que de nombreux ministères, et regroupe 50 000 agents municipaux. Être maire de Paris, c'est occuper l'un des postes les plus puissants de la République. Pas étonnant donc que la bataille y soit aussi rude. Comme en 2014, des femmes tiennent les premiers rôles. Elles sont trois. Deux hommes pourraient jouer les faiseurs de rêves. Anne Hidalgo pense qu'elle n'a pas vraiment besoin de faire campagne, l'actualité ayant tout bousculé.

Légitimité et continuité

Les réunions sur le Covid-19 se succèdent, et la maire sortante joue à fond la carte de la légitimité et de la continuité. Ce bureau de maire, elle y est, et il est mieux qu'elle y reste : voilà, dans les grandes lignes, son programme. "Je désire porter Paris encore plus loin sur le chemin de sa transformation, et je pense qu'on a réussi de très grandes choses, comme l'obtention des Jeux olympiques", précise-t-elle. Rachida Dati, elle, pense qu'elle va gagner des voix là où Anne HIidalgo en a perdu : dans les classes populaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne