Municipales : candidat à la mairie de Paris, Cédric Villani reçoit le soutien du Parti radical de gauche

Cedric Villani lors de l\'annonce de sa candidature aux élections municipales de Paris, le 4 septembre 2019.
Cedric Villani lors de l'annonce de sa candidature aux élections municipales de Paris, le 4 septembre 2019. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

À Paris, le PRG et le Parti socialiste travaillaient dans la majorité municipale depuis 2001 et l'élection de Bertrand Delanoë.

Candidat dissident de La République en marche (LREM) pour les municipales de mars à Paris, Cédric Villani reçoit le soutien du Parti radical de gauche (PRG), a appris franceinfo dimanche 19 janvier.

Cette décision semble être un coup dur pour Anne Hidalgo, car le PRG et le Parti socialiste (PS) étaient alliés depuis près de 40 ans et avec l'actuelle majorité municipale depuis l'élection de Bertrand Delanoë en 2001. "On le regrette, même si ce n'est pas un enjeu stratégique", réagit Rémi Féraud, premier secrétaire de la fédération PS à Paris.

Occuper le centre

L'équipe de Cédric Villani fait donc de la place au parti centriste : Assia Meddah, qui devait être tête de liste dans le 8e arrondissement, avec Paris en commun, le mouvement d'Anne Hidalgo, se retrouve désormais tête de liste dans le 17e arrondissement, face à Benjamin Griveaux et avec les couleurs de Cédric Villani.

Cet accord entre le PRG et Cédric Villani permet à l'équipe du mathématicien de montrer qu'il occupe désormais l'espace central. Pour l'un des proches de Cédric Villani, "Anne Hidalgo se déporte et n'incarne plus que la gauche de la gauche".

Vous êtes à nouveau en ligne