Marseille : quel maire au terme du "troisième tour" ?

FRANCEINFO

Le retrait de Martine Vassal (LR) à la course pour la mairie de Marseille (Bouches-du-Rhône) pourrait créer une égalité inédite. L’avenir dépendra notamment de Samia Ghali, qui n’a pas encore fait son choix entre les deux camps qui s’affrontent pour le poste de maire.

C’est un retournement de situation que personne n’avait vu venir à Marseille (Bouches-du-Rhône). Alors qu’elle dirigeait la liste de droite, Martine Vassal (LR) s’est retirée jeudi 2 juillet. Sur les 101 sièges du conseil municipal, la gauche emmenée par Michèle Rubirola en avait 42 contre 39 pour Martine Vassal qui voudrait désormais s’associer avec les 3 de Bruno Gilles, candidat divers droite. "Lorsqu’il y a égalité de voix, et bien c’est la personne qui arrive devant au niveau de l’âge qui est élu", rappelle-t-elle. Guy Teissier, 75 ans, représentera donc la liste de droite.

Samia Ghali, élément majeur pour la gauche

Afin de parvenir à conserver le pouvoir, la gauche tente de séduire Samia Ghali. La conseillère municipale dispose de 8 sièges au conseil municipal mais aucun rapprochement n’a encore eu lieu. Préférant rester silencieuse, l’une des figures du paysage politique marseillais a été en conflit pendant cette campagne avec la liste de Michèle Rubirola. Son rôle s’annonce en tout cas majeur dans l’identité du futur maire de Marseille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne