Les élections départementales vues du Mans

France 3

Les électeurs se sentent perdus après les nombreux changements concernant les départementales, ex-cantonales. Beaucoup ne pensent pas aller voter.

L'enseignement, les routes figurent parmi les compétences principales des départements. Pourtant, l'élection n'attire pas les foules et l'abstention risque de représenter le premier parti de France.

Sur un marché du Mans où s'est rendue une équipe de France 3, les habitants ne se sentent pas très concernés. "Je n'irai pas voter dimanche prochain, et je n'irai pas pour les prochaines présidentielles. C'est vous dire à quel point ça m'intéresse", s'emporte une commerçante. "C'est important, mais je n'ai pas eu le temps de m'y intéresser", regrette une femme au micro de France 3.

Manque de clarté des compétences

De nombreux électeurs se plaignent du manque d'informations en ce qui concerne les changements dans le scrutin. "On ne sait pas encore quelle sera la fonction des élus départementaux", déplore un homme.

"L'élection va avoir lieu sans qu'on connaisse vraiment les compétences. Le redécoupage, le changement de nom, les nouvelles délimitations des cantons, le binôme homme-femme. Tout cela a perdu les électeurs", fustige Jean-Marie Géveaux, président du Conseil général de la Sarthe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne