Vendée : un maire démissionne après le bon score du FN dans sa commune

FRANCE 3

L'élection présidentielle va laisser des traces, et plusieurs maires ne cachent pas leur déception face au bon score du Front national dans leur commune. 

Dans cette petite commune de l'Ouest vendéen, le Front national est désormais ancré et totalement assumé. Scrutin après scrutin, les électeurs se prononcent massivement pour l'extrême droite et le soir du 7 mai, Marine Le Pen est arrivée largement en tête avec 54% des suffrages. Désemparé par un tel résultat, le maire a décidé de ne pas renouveler son mandat en 2021 : "La ligne rouge a été franchie je pense, et je me devais de réagir ", explique Pascal Morineau, maire de Grand'Landes (Vendée).

Le maire attend le résultat des législatives sans illusions

Pascal Morineau comprend mal le choix de ses administrés, pour lutter contre le sentiment d'abandon, depuis 2005, il a construit une école publique, une garderie et une bibliothèque... À croire que cela n'a pas suffi à faire reculer les idées frontistes. Le maire attend maintenant le résultat des législatives, il essaye de rester zen mais ne se fait plus aucune illusion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne