Un lapin, des baskets et des bonbons... Quand les assesseurs racontent leur journée de vote sur Twitter

Un assesseur tamponne une carte d\'électeur, à Authon (Loir-et-Cher), lors du second tour des élections législatives, le 18 juin 2017.
Un assesseur tamponne une carte d'électeur, à Authon (Loir-et-Cher), lors du second tour des élections législatives, le 18 juin 2017. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Entre ceux qui s'ennuient et ceux qui assument leur fonction avec fierté, les assesseurs sont nombreux à s'exprimer sur les réseaux sociaux. 

Ils président un bureau ou sont assesseurs. Pendant plusieurs heures, ces élus locaux ou simples citoyens vont tenir un bureau de vote. Dimanche 18 juin, jour du second tour des législatives, et alors que la France fait face à une chaleur inhabituelle pour une fin de printemps, eux vont s'assurer du bon déroulement du scrutin. 

Si certains assesseurs ont manqué à l'appel en début de journée, provoquant ici et là des ouvertures tardives, d'autres ont bien répondu présents. Quelques-uns ont posé fièrement sur Twitter, visiblement heureux d'être là, d'autres ont au contraire témoigné de leur ennui. La journée risque fort d'être marquée par un record d'abstention. A midi, seuls 17,75% des inscrits avaient ainsi voté, en forte baisse par rapport au premier tour (19,24%). 

>> Suivez le premier tour des élections législatives en direct

Ceux qui tiennent un bureau pour la première fois

Ceux qui ont affaire à des électeurs un peu particuliers

Ceux qui s'ennuient

Ceux qui ont tout prévu pour passer la journée le plus confortablement possible

Ceux qui dénoncent l'absence des autres assesseurs