Seine Saint-Denis : s'il est réélu député, Jean-Christophe Lagarde cèdera la mairie de Drancy à sa femme

Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, en visite à Montélimar (Drôme), le 22 septembre 2016. 
Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, en visite à Montélimar (Drôme), le 22 septembre 2016.  (CITIZENSIDE/CHRISTOPHE ESTASSY / CITIZENSIDE)

Entre son mandat de maire et celui de député, Jean-Christophe Lagarde a choisi le second, raconte "Le Parisien" dans son édition de samedi.

Le prénom changera, pas le nom de famille. Loi sur le cumul des mandats oblige, Jean-Christophe Lagarde va abandonner son fauteuil de maire de Drancy, en Seine-Saint-Denis, pour poursuivre son mandat de député. Et l'édile a déjà trouvé son remplaçant. Ou plutôt sa remplaçante. Il a décidé de confier les clés de la ville à sa compagne, révèle Le Parisien, samedi 13 mai.

"Les adjoints ont été les premiers à proposer son nom, se justifie celui qui est aussi patron de l’UDI depuis 2014. Le premier adjoint ne souhaitait pas me succéder et les autres adjoints n’avaient pas le temps (...). Après moi, c’est la personne la plus populaire à Drancy." Aude Lagarde, jusque-là 6e adjointe en charge des affaires sociales et des personnes âgées, va donc se retrouver propulser à la tête du conseil municipal, sans que les habitants n'aient besoin de repasser par l'isoloir.

Elle a été attachée parlementaire de son mari

Le nom d'Aude Lagarde circulait depuis quelque temps dans la ville. Elle ne semble surprendre personne. Pas même l'opposition. "Seul Lagarde aurait pu succéder à Lagarde, ironise le chef de l’opposition municipale Hacène Chibane, ancien socialiste, aujourd'hui dans les rangs d'En marche !, La ville, c’est sa propriété. Il fonctionne en héritier et truste toutes les positions."

Le Parisien rappelle qu'Aude Lagarde cumule différentes fonctions, en plus de son mandat municipal à Drancy. Elle est aussi conseillère départementale et vice-présidente du territoire Paris-Terres d’Envol. Et jusqu’en 2014, elle était également l’attachée parlementaire... de son mari.

Vous êtes à nouveau en ligne