Pays-Bas : le candidat de l'extrême droite favori aux législatives

Aux Pays-Bas, le populiste Geert Wilders domine la campagne des législatives. Il dénonce le système, l'Europe et les étrangers.

Aux Pays-Bas, les rares sorties en public de Geert Wilders provoquent toujours une énorme cohue. Des journalistes venus du monde entier tentent d'interroger le député aux cheveux peroxydés Geert Wilders, 53 ans, en tête des sondages pour les législatives, qui auront lieu le 15 mars. Et dans chacune de ses interviews ça ne rate pas, il prononce une phrase-choc et xénophobe.

Un appel à d'autres Brexit

"Il y a beaucoup de racailles marocaines en Hollande, qui rendent nos rues dangereuses. Essentiellement des jeunes qu'on laisse faire et qui nous mettent en insécurité. Et ça, ça doit changer", déclare notamment le président du PVV, le parti pour la liberté. Un langage volontiers provocateur, mais qui séduit les habitants venus le voir. Sa haine contre l'Islam est un pilier de sa campagne. Wilders veut fermer les mosquées et interdire le Coran. Son autre cheval de bataille, c'est la sortie de l'Union européenne, il a d'ailleurs appelé à d'autres Brexit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne