MoDem : un ancien collaborateur dénonce le caractère fictif de son emploi d’assistant parlementaire

France 3

À deux jours des législatives, des révélations embarrassantes au MoDem. Un ex-employé dénonce l'existence d'emplois fictifs. Il était officiellement payé comme assistant parlementaire européen, mais travaillait en réalité au siège du parti de François Bayrou.

Mercredi dernier, le 31 mai, il est venu en personne déposer des documents devant la justice. Cet ancien collaborateur du MoDem souhaite garder l'anonymat. Il a expliqué à France 3 avoir signé un contrat avec le parti fin 2010. Il a alors été surpris de se voir présenté dans la foulée un avenant qui le rattachait à Jean-Luc Bennahmias, alors député européen. Il dit avoir été payé pendant un an par le Parlement européen, sans avoir travaillé avec l'eurodéputé.

Une dizaine d'élus du MoDem pourrait être concernée

L'intéressé conteste formellement :"Je peux affirmer qu'on a travaillé ensemble et surtout, mes autres assistants parlementaires, s'ils devaient témoigner de dire qu'ils ont travaillé avec cette personne, ils le feront", assure l'ancien vice-président du MoDem. Pourtant, selon ce témoignage embarrassant, la pratique consistant à faire supporter par le Parlement européen des salaires de collaborateurs du MoDem serait courante. Une dizaine d'élus du MoDem pourrait être concernée. Le nom de la ministre Marielle de Sarnez est cité. Si le parquet juge les documents crédibles, une enquête pourrait viser spécifiquement le MoDem.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne