"Mes anciens collègues m'ont fait un bon accueil" : l'ex-député PS Eduardo Rihan Cypel se lance dans les caleçons pour hommes

L\'ex-député socialiste Eduardo Rihan Cypel au Congrès du Parti socialiste à La Rochelle (Charente-Maritime), le 24 août 2013. 
L'ex-député socialiste Eduardo Rihan Cypel au Congrès du Parti socialiste à La Rochelle (Charente-Maritime), le 24 août 2013.  (XAVIER LEOTY / AFP)

Battu lors des dernières législatives, l'homme politique a décidé de changer de voie professionnelle avec une styliste, notamment passée par Dior Homme et les Galeries Lafayette.

Il est passé des dessous de la politique aux dessous... pour hommes. L'ex-député socialiste de la 8e circonscription de Seine-et-Marne Eduardo Rihan Cypel a décidé de lancer une marque de caleçons masculins, selon Le Figaro. 

Après sa défaite aux législatives l'an passé, il lui a fallu trouver une autre activité même si, pour ce maître de conférence à Sciences-Po, quitter les bancs de l'Assemblée nationale n'a pas été trop difficile : "Contrairement à d'autres perdants aux législatives, je n'ai pas toujours été dans la politique. J'y suis arrivé tard, à presque 30 ans. Dès ma défaite, je suis passé à autre chose", explique-t-il à franceinfo. 

"Le modèle Bonaparte, avec des abeilles impériales" 

L'idée lui est venue il y a six mois environ, alors qu'il revoyait une ancienne amie, la sytliste Virginie Sartres, notamment passée par Dior Homme et les Galeries Lafayette. "Elle m'a parlé de son envie de se lancer dans les sous-vêtements masculins et en discutant on s'est dit : 'On n'a qu'à faire ça ensemble !'" raconte celui qui est toujours membre du Conseil national du PS. Tous deux ont déjà choisi le nom de leur marque. 

Ce sera 'Brumaire', pour l'esprit français et le côté révolutionnaire : on veut réinventer le caleçon, trop classique à notre goût.Eduardo Rihan Cypel, ex-député socialisteà franceinfo

La première collection, "100% made in France", sera lancée début juillet, avec des modèles aux références appuyées à l'histoire française : "Il y aura le Bonaparte, avec des abeilles impériales, l'Aristocrate avec un imprimé fleurs de lys, le DDHC qui est l'acronyme de Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen. Mais aussi le Marianne, le Conventionnel", énumère l'ancien député avec enthousiasme. Un croquis des motifs a d'ores et déjà été posté sur le compte Instagram de "Brumaire". 

Ici c’est un peu la ruche! abeilles royales bientôt sur vos caleçons! #graphistesdetalent #workinprogress #abeilles #caleçons #creationfrancaise #brumaire #brumaireparis #madeinfrance #fabriquéenfrance #passionetcreation #illustration #art #savoirfaire et #fairesavoir

Une publication partagée par Brumaire Paris (@brumaireparis) le

"On a tendance à mettre les gens dans des cases" 

Dans la classe politique, les réactions ont été plutôt bienveillantes : "Mes anciens collègues m'ont fait un bon accueil quand je leur en ai parlé, même si certains étaient assez surpris. En politique, comme ailleurs, on a tendance à mettre les gens dans des cases", constate l'ex-député de 42 ans. 

Cet ancien capitaine de l'équipe de France des parlementaires, passionné d'histoire et de philosophie, est un touche-à-tout. Après avoir officié en septembre dans la matinale de Radio Nova, il s'apprête à écrire des chroniques footballistiques  pendant la Coupe du monde, dans l'hebdomadaire Le Point. "Je vis de mes passions, j'ai beaucoup de chance. Il faut profiter des surprises que la vie vous réserve".