Législatives : qui sont les Français qui se sont abstenus au second tour ?

Des assesseurs lors du second tour des élections législatives à Nantes (Loire-Atlantique), dimanche 18 juin 2017.
Des assesseurs lors du second tour des élections législatives à Nantes (Loire-Atlantique), dimanche 18 juin 2017. (LOIC VENANCE / AFP)

Plus élevée qu'au premier tour des législatives, l'abstention a atteint 56,6%, selon des résultats quasi-définitifs.

Les Français ont boudé les urnes, dimanche 18 juin, pour le second tour des législatives. L'abstention s'élève à 56,6%, un taux historique sous la Ve République, selon les résultats quasi-définitifs à minuit. Au premier tour, 51,3% des électeurs s'étaient abstenus. Qui sont ceux qui ont choisi de ne pas prendre part au second tour ? Franceinfo dresse leur profil, à partir d'une enquête d'Ipsos/Sopra Steria* pour France Télévisions et Radio France réalisée avant le scrutin.

>> Suivez les résultats des législatives dans notre direct

Les 18-24 ans ont le moins voté

Capture écran de l\'étude Ipsos/Sopra Steria sur le profil des abstentionnistes au second tour des législatives.
Capture écran de l'étude Ipsos/Sopra Steria sur le profil des abstentionnistes au second tour des législatives. (IPSOS/SOPRA STERIA)

Plus on est âgé, plus on vote ? Selon cette étude, 61% des électeurs âgés de 70 ans et plus voulaient se rendre aux urnes ce dimanche, contre 26% des 18-24 ans. Pour ce second tour des législatives, ils sont en effet 74% à s'être abstenus, soit onze points de plus qu'au premier tour. Le 11 juin, 63% des électeurs âgés de 18 à 24 ans s'étaient abstenus.

Plus de la moitié des électeurs de Le Pen et Mélenchon se sont abstenus

Capture écran de l\'étude Ipsos/Sopra Steria sur le profil des abstentionnistes au second tour des législatives.
Capture écran de l'étude Ipsos/Sopra Steria sur le profil des abstentionnistes au second tour des législatives. (IPSOS/SOPRA STERIA)

Même tendance qu'au premier tour. Plus de la moitié des électeurs des deux candidats à l'élection présidentielle Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon se sont abstenus au second tour des élections législatives, selon notre sondage

L'essoufflement est notable parmi les électeurs de Marine Le Pen, asbtentionnistes à 66%, et de Jean-Luc Mélenchon, à 61%. Les électeurs de François Fillon durant la présidentielle ont été les plus mobilisés puisque 59% d'entre eux comptaient se déplacer pour voter.

Sept ouvriers sur dix se sont abstenus

Capture écran de l\'étude Ipsos/Sopra Steria sur le profil des abstentionnistes au second tour des législatives.
Capture écran de l'étude Ipsos/Sopra Steria sur le profil des abstentionnistes au second tour des législatives. (IPSOS/SOPRA STERIA)

Si plus d'un Français sur deux inscrit sur les listes électorales n'est pas allé voter lors de ce second tour, les disparités sont grandes au regard de la profession des sondés. Selon notre enquête Ipsos/Sopra Steria, près de sept ouvriers sur dix comptaient s'abstenir ce dimanche. En revanche, l'égalité est parfaite entre les cadres sondés qui voulaient voter (50%) et ceux qui voulaient s'abstenir (50%).

Les électeurs se déclarant "ni à gauche, ni à droite", champions de l'abstention

Capture écran de l\'étude Ipsos/Sopra Steria sur le profil des abstentionnistes au second tour des législatives.
Capture écran de l'étude Ipsos/Sopra Steria sur le profil des abstentionnistes au second tour des législatives. (IPSOS/SOPRA STERIA)

Selon le positionnement politique déclaré par les sondés, 50% des électeurs se déclarant "à gauche" ont voté. Chez les électeurs se déclarant "à droite", 55% ont voté. En revanche, 71% des électeurs se déclarant "ni à gauche, ni à droite" comptaient s'abstenir lors de ce second tour. 

* Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Point, France 24 et LCP-AN.

** Enquête réalisée sur internet du 15 au 17 juin, auprès de 4 056 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Vous êtes à nouveau en ligne