Législatives : le PS mal en point financièrement

France 2

Conséquence inattendue des résultats des législatives : l'impact financier. Les faillites du PS et des Républicains vont coûter cher au parti.

Un siège du PS menacé d'hypothèque, un plan social planant chez les Républicains, ce sont les conséquences financières des mauvais résultats au premier tour des législatives pour les partis traditionnels. Ces futures lourdes pertes s'expliquent d'abord par l'abstention élevée. Chaque bulletin glissé dans l'urne rapporte aux partis 1,42 euro pendant cinq ans. Moins il y en a, moins les subventions rentrent dans les caisses.

Solférino hypothéqué en 1993

Ensuite, chaque parlementaire élu ouvre le droit au versement d'une aide annuelle de 37 731 euros pendant cinq ans. Sans député, point d'aide. Et dans cette élection, le grand perdant est le PS, tant politiquement que financièrement. Ses subventions passent de 25 millions d'euros à dix millions. Une situation que le parti à la rose avait connue en 1993 avec de mauvais résultats aux législatives. Le PS avait dû hypothéquer le siège parisien rue de Solférino pour obtenir un prêt de restructuration.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne