Législatives : Gaspard Gantzer a pris conscience "que son parachutage en Ille-et-Vilaine était totalement incompris"

Gaspard Gantzer, le 4 mai 2017. 
Gaspard Gantzer, le 4 mai 2017.  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Gaspard Gantzer a renoncé à briguer la 2e circonscription d'Ille-et-Vilaine pour les législatives. Une décision que salue vendredi sur franceinfo Laurence Maillart Méhaignerie, militante En Marche ! à Rennes, candidate à l'investiture. 

Gaspard Gantzer, le conseiller en communication de François Hollande, a renoncé vendredi 12 mai à se présenter sous l'étiquette du mouvement d'Emmanuel Macron, la République en marche dans la 2e circonscription d'Ille-et-Vilaine, celle de Rennes. Il a expliqué à l'AFP que "ce n'est pas une bonne idée", faisant valoir que ses "attaches sont à Paris".

Chacun avait défendu le programme de Macron, et notamment de faire de la politique autrement et de renoncer à des pratiques comme celle-ciLaurence Maillart Méhaignerie, militante En Marche ! à Rennesà franceinfo

Jointe par franceinfo, Laurence Maillart Méhaignerie, militante En Marche ! à Rennes qui était candidate à l'investiture, a salué cette décision. "Je pense qu'il a compris que son parachutage en Ille-et-Vilaine était totalement incompris et qu'il aurait du mal à avoir des soutiens et des équipes mobilisées", a-t-elle déclaré.

Elle a regretté que Gaspard Gantzer n'ait "pas fait non plus la démarche de venir [les] rencontrer les uns et les autres". "Il a peut-être senti que ce n'était pas opportun ou pas de bonne circonstance" a-t-elle conclu. 

"Il n'a pas fait non plus la démarche de venir nous rencontrer les uns et les autres", Laurence Maillart Méhaignerie, militante En Marche ! à Rennes à franceinfo
--'--
--'--