Législatives : à Trappes, Benoît Hamon subit une nouvelle élimination dès le premier tour

Benoît Hamon vote au premier tour de l\'élection présidentielle, le 23 avril 2017 à Trappes (Yvelines).
Benoît Hamon vote au premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril 2017 à Trappes (Yvelines). (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Le candidat socialiste à la présidentielle est devancé par La République en marche et LR-UDI dans sa circonscription des Yvelines.

Sèchement battu dès le premier tour de l'élection présidentielle, Benoît Hamon connaît la même mésaventure aux élections législatives dans sa circonscription des Yvelines. L'ex-candidat du PS à l'Elysée a été éliminé dès le premier tour, dimanche 11 juin. Franceinfo vous résume ce qu'il faut retenir du score du candidat socialiste.

>> Suivez en direct toutes les réactions à l'issue du premier tour

Le contexte

Après son faible score à l'élection présidentielle – il n'avait obtenu que 6,36% des suffrages –, Benoît Hamon bataillait pour conserver son siège de député dans la 11e circonscription des Yvelines. Un territoire où le candidat socialiste a recueilli 12,77% des voix le 23 avril, soit près du double de sa moyenne nationale, mais loin derrière Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et même François Fillon.

"La configuration est compliquée, assurait Benoît Hamon à la veille du premier tour. La circonscription bascule en fonction des majorités. Elle a été à gauche quand la gauche gagnait les législatives, elle ne l’a jamais été quand la gauche perdait. Alors a fortiori quand on se prend une énorme raclée…", expliquait-il sans détour dans Le Monde, pas plus tard que vendredi.

Le résultat

Selon les chiffres diffusés par Benoît Hamon, il n'arrive, avec 22,61% des voix, qu'en troisième position. Il rate la qualification de 80 voix, puisqu'il termine juste derrière le candidat LR-UDI Jean-Michel Fourgous (22,85%). La candidate de La République en marche, Nadia Hai, arrive largement en tête du scrutin avec 33,01% et sera la favorite du second tour.

>> Découvrez les résultats complets de la 11e circonscription des Yvelines

La réaction

"Ce soir, les électeurs de la 11e circonscription des Yvelines ont choisi de ne pas me renouveler leur confiance. Ce fut un honneur de les représenter pendant cinq ans", a déclaré Benoît Hamon sur son compte Twitter, reconnaissant sa défaite avant la proclamation officielle des résultats définitifs.

L'avenir

Privé d'Assemblée nationale, Benoît Hamon devrait se consacrer pleinement à la recomposition de la gauche qui s'annonce. Avant même le premier tour des législatives, le leader de l'aile gauche du Parti socialiste avait donné rendez-vous à ses partisans le 1er juillet à Paris. Objectif : créer "un mouvement pour reconstruire une gauche inventive, qui dépassera les étiquettes politiques". "Quinze mille personnes se sont inscrites !", assurait-il dans les colonnes du Parisien