"Il manquait trois candidats" : des électeurs regrettent l'absence de certains bulletins pour les législatives

Une femme prend les bulletins avant d\'aller voter pour le premier tour des législatives, le 11 juin 2017 au Touquet.
Une femme prend les bulletins avant d'aller voter pour le premier tour des législatives, le 11 juin 2017 au Touquet. (MAXPPP)

Selon les personnes interrogées par franceinfo, les "petits candidats" sont les plus concernés par ces anomalies.

Avant l'ouverture des bureaux de vote, plusieurs mairies s'inquiétaient de l'absence de certains bulletins. Une fois les bureaux ouverts, la situation ne s'est pas améliorée. Sur les réseaux sociaux, plusieurs électeurs ont constaté, dimanche 11 juin, pour le premier tour des élections législatives, que des noms manquaient à l'appel dans leur bureau de vote.

"Sur les 26 candidats, il manquait trois bulletins, explique à franceinfo Catherine Barot, électrice de la 18e circonscription de Paris. Il y avait un papier A4 qui indiquait les noms, pour attester de leurs candidatures, mais pas de bulletin."

Entraide entre bureaux de vote voisins

Même constat à la mairie de Chambois, dans l'Orne. Emily Dupré, étudiante de 20 ans, y a vu deux "bouts de papier scotchés avec les noms, les partis écrits au stylo et la mention 'bulletins non parvenus'", décrit-elle. L'histoire se répète encore à Boisset et Gaujac, dans le Gard. "Il y a avait un papier sous un candidat pour nous dire que ses bulletins n'étaient pas conformes. Un autre qui disait que les bulletins n'avaient pas été livrés et un dernier pour annoncer qu'ils n'avaient reçu que 45% des bulletins", détaille Jean, 24 ans.

Elie Majorel, électeur dans la 18e circonscription de Paris, constate qu\'il manque plusieurs bulletins de vote dans son bureau, le 11 juin 2017 pour le premier tour des législatives.
Elie Majorel, électeur dans la 18e circonscription de Paris, constate qu'il manque plusieurs bulletins de vote dans son bureau, le 11 juin 2017 pour le premier tour des législatives. (ELIE MAJOREL)

Du côté des assesseurs, on se débrouille comme on peut. Stéphanie Aksu passe la journée dans le bureau 318 de Strasbourg. En déballant le matériel électoral, dimanche matin, elle a constaté que les bulletins de trois candidats manquaient. "Pour le moment, on s'est arrangé avec le bureau 302, qui nous a donné quelques bulletins de vote manquants, dit-elle, contactée par franceinfo. On a prévenu la préfecture mais pas de nouvelles..."

La faute des candidats en question

"C'est normal", explique à franceinfo la préfecture d'Ile-de-France, qui prend l'exemple de la 18e circonscription. "Carla Arenas n'a pas livré ses bulletins de vote dans les délais à la commission de propagande ou à la mairie de Paris. Camille Alix, elle, n'a livré que 20 000 bulletins sur 72 000. C'est de la responsabilité du candidat", précise la préfecture. Elle ajoute toutefois qu'il reste possible de voter pour ces candidats.

Il faut mettre un bulletin sensiblement identique en terme de taille dans l'urne, et y inscrire le nom du candidat et de son suppléant.La préfecture d'Ile-de-Franceà franceinfo

Problème, les électeurs ne sont pas toujours informés de cette possibilité. "Je trouve ça honteux, gronde par exemple Elie Majorel, qui vote dans le 18e arrondissement à Paris. Et si je voulais voter pour eux ? Je ne peux pas !" Et de poursuivre : "On ne peut pas se plaindre de l'abstention, laisser 26 candidats se présenter, et ne même pas laisser la possibilité de voter pour eux."

Quand Catherine Barot a demandé comment elle pouvait faire si elle souhaitait voter pour l'un des candidats absents de la table, on lui a répondu "sérieusement" : "Pour ceux-là, il faut voter sur internet." "Personne n'a pu me répondre convenablement dans le bureau", regrette-t-elle.

Dans le Gard, Jean demande, lui aussi, "un minimum d'organisation". "Ça en privilégie certains, c'est dommage que tous les candidats ne soient pas égaux à ce niveau-là", commente-t-il. "Le problème ne concernait pas les grosses têtes d'affiche", remarque Catherine Barot. "Coup de bol, le nom de mon candidat était bien présent", se réjouit cette électrice parisienne.

Vous êtes à nouveau en ligne