Le Premier ministre Edouard Philippe répond aux questions des journalistes, le 15 juin 2017, à Perpignan (Pyrénées-Orientales). 
Le Premier ministre Edouard Philippe répond aux questions des journalistes, le 15 juin 2017, à Perpignan (Pyrénées-Orientales).  (MAXPPP)

DIRECT. Reconduit au poste de Premier ministre, Edouard Philippe est chargé de former le nouveau gouvernement d'ici mercredi à 18 heures

Le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, va quitter le gouvernement pour "briguer la présidence du groupe La République en marche" à l'Assemblée, a appris franceinfo. 

Comme il est d'usage au lendemain des élections législatives, le Premier ministre Edouard Philippe a remis la démission de son gouvernement au président qui l'a acceptée. Il a été reconduit dans ses fonctions et chargé de former un nouveau gouvernement d'ici mercredi à 18 heures. Par ailleurs, le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, va quitter le gouvernement pour "briguer la présidence du groupe La République en marche" à l'Assemblée, a appris franceinfo auprès de son entourage, lundi 19 juin, confirmant une information d'Europe 1 et BFMTV. Cette démission n'est "pas une exfiltration" après les affaires qui ont visé le ministre, mais une "marque de confiance" du président, a assuré l'entourage du chef de l'Etat à franceinfo.

>> Tous les résultats, circonscription par circonscription, dans notre carte

Le détail des résultats. Selon les résultats du ministère de l'Intérieur, La République en marche et son allié du MoDem vont bénéficier d'une large majorité avec 350 sièges. Les Républicains et leurs alliés obtiennent au moins 136 sièges. De son côté, le PS et ses alliés obtiennent 45 sièges, La France insoumise et le PCF 27. Le FN peut compter, lui, sur huit sièges.  

 Une femme de plus à l'Assemblée. Ramlati Ali, candidate socialiste dans la première circonscription de Mayotte, a finalement été élue au détriment du candidat Les Républicains Elad Chakrina. Ce dernier avait dans un premier temps été désigné vainqueur avec 50,04% des voix, mais une erreur de comptage a été constatée, a indiquée la préfecture, citée par nos confrères de Mayotte 1ère.

De nouveaux visages dans l'Hémicycle. Ils vont s'asseoir, pour la première fois, sur les bancs de l'Assemblée : François Ruffin, Marine Le Pen, Louis Aliot, Jean-Luc Mélenchon ou encore Cédric Villani. Tous les ministres du gouvernement – Richard Ferrand, Bruno Le Maire, Annick Girardin, Christophe Castaner, Mounir Mahjoubi et Marielle de Sarnez – ont été élus. Nicolas Dupont-Aignan, Stéphane Le Foll, Christian Jacob ont, eux, sauvé leur siège. Du côté des perdants, sont à noter les défaites de Marisol Touraine, Florian Philippot, Nathalie Kosciusko-Morizet, Myriam El Khomri ou encore Najat Vallaud-Belkacem

La victoire de Manuel Valls contestée à Evry. La soirée a été tendue pour l'ancien Premier ministre qui a annoncé sa réélection, "avec 139 voix d'avance", dans la 1ère circonscription de l'Essonne. Ce résultat a été contesté par son adversaire de La France insoumise, Farida Amrani, qui a elle aussi revendiqué son élection.

22h54 : Au lendemain des élections législatives, de nombreux élus de La République en marche font leurs premiers pas à l'Assemblée nationale. France 3 les a suivi.

22h27 : Bonsoir France info! Il semblerait que la démission du gouvernement soit un "hommage au suffrage universel" convenu lors de la Veme République, mais l'origine en elle-même reste mystérieuse.

22h27 : Selon le livre "la tradition républicaine en droit public français" (consultable sur Google Books) il s'agit de respecter le suffrage universel. De plus, le gouvernement étant responsable devant l'Assemblée, il est nécessaire que les deux soient en phase. Il est vrai que le calendrier électoral actuel fait perdre de son intérêt à la procédure, le risque d'un gouvernement ne correspondant pas à l'étiquette politique du parlement est faible. À moins d'une improbable dissolution.

22h26 : Il n'y a pas de règle précise, mais le gouvernement est selon la Constitution le reflet de l'Assemblée Nationale. Cette Assemblée lui confère sa légitimité en lui accordant sa confiance. Ainsi, à chaque renouvellement, un nouveau gouvernement est nommé et doit donc recevoir son soutien.

22h28 : Quelques uns de nos internautes me précisent les raisons pour lesquelles le gouvernement démissionne traditionnellement au lendemain des législatives. Voici leurs explications. Merci à tous !



21h50 : @Who04 : C'est, comme l'a précisé l'Elysée, une "tradition républicaine au lendemain d'élections législatives". Cela surprend car les législatives se déroulent très vite après la présidentielle, mais je dois reconnaître que je n'en connais pas l'origine. Si l'un ou l'une de vous la connaît, qu'il ou elle se signale !

21h46 : Bonjour, Edouard Philippe doit donc recomposer un nouveau gouvernement. Pourquoi celui-ci doit démissionner ? Dans quel but ?

21h12 : Dans un communiqué, Farida Amrani et son suppléant Ulysse Rabaté écrivent qu'ils se laissent "le temps de l'analyse et du travail pour peaufiner notre requête devant le Conseil constitutionnel".

21h10 : L'ambiance était tendue hier soir, à la mairie d'Evry (Essonne). La France insoumise a vivement contesté la victoire de Manuel Valls, avec 139 voix d'avance. Mais ce soir, la candidate du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, Farida Amrani, envoie un message plus modéré.

20h51 : Il était tout-puissant en 2012, il n'en reste presque plus rien cinq ans plus tard. Le Parti socialiste est un "astre mort". Mais qui est responsable de cette situation ? Hollande et ses promesses non tenues ? Les frondeurs ? Macron ? Notre journaliste Ilan Caro passe en revue le banc des accusés.



20h40 : Auriez-vous raté un épisode @nini ? Richard Ferrand a été réélu député de la 6e circonscription du Finistère, hier, avec 56,53% des voix.

20h36 : Comment M. Ferrand peut-il briguer la présidence du groupe En marche à l'Assemblée, n'étant pas lui-même député ?

20h30 : "Il y avait presque de la haine entre nous." François Pupponi, député PS de la 8e circonscription du Val-d'Oise, réagit à la débâcle de son parti aux élections législatives, sur franceinfo. "Nous avons le résultat que nous devions avoir, parce que nous ne méritions pas d'en avoir un autre", estime-t-il.

(FRANCEINFO)

20h23 : Comme de nombreux autres vainqueurs, Meyer Habib, élu dans la 8e circonscription des Français de l'étranger, a publié une vidéo de remerciements après sa victoire au second tour des élections législatives. Mais le député UDI a, en plus de ses électeurs, rendu grâce au "tout-puissant".

19h58 : Edouard Philippe est donc reconduit au poste de Premier ministre et chargé de former son nouveau gouvernement d'ici à mercredi, 18 heures, annonce l'Elysée.

19h55 : Comme le veut l'usage, après les élections législatives, le Premier ministre Edouard Philippe a "remis la démission de son gouvernement" à Emmanuel Macron, "qui l'a acceptée".

19h52 : C'est une majorité claire, mais pas un raz-de-marée. Contrairement à ce que laissaient entendre les estimations de l'entre-deux-tours, qui lui accordaient plus de 400 sièges, La République en marche obtient 308 députés à l'Assemblée nationale. Pourquoi ce résultat est-il plus faible que prévu ? Explications, dans cet article.

19h31 : La démission de Richard Ferrand n'est "pas une exfiltration", après les affaires qui ont visé le ministre de la Cohésion des territoires, assure une source à l'Elysée, interrogée par franceinfo. Emmanuel Macron s'est entretenu avec lui et le fait qu'il brigue la tête du groupe LREM est une "marque de confiance" de la part du président, selon cette même source.

18h57 : @Anonyme : Emmnanuel Macron a en effet demandé à Richard Ferrand de quitter le gouvernement, pour "briguer la présidence du groupe LREM" à l'Assemblée, selon l'entourage du président, cité par l'AFP. Selon Europe 1, le ministre de la Cohésion des territoires sort en effet d'un entretien avec le chef de l'Etat.

18h50 : M. Ferrand ne serait pas reconduit à son ministère ?

18h39 : Chacun a sa manière de vivre sa défaite. Battu par un candidat de la République en marche dans l'Aisne, le coordinateur du programme de Marine Le Pen, Jean Messiha, a passé une partie de la soirée à s'écharper avec des internautes, en les traitant de "con" sur Twitter.




(CITIZENSIDE/SERGE MOURARET / CITIZENSIDE / AFP)

18h27 : Le député UDI sortant François Rochebloine ne digère pas bien sa défaite et cela se traduit par une remarque sexiste à l'encontre de Valéria Faure-Muntian (LREM), qui prend son siège. A France Bleu Saint-Etienne, il raconte qu'il voit mal comment sa successeure pourra être députée alors qu'elle doit "faire sa lessive et emmener ses enfants à l'école".






17h09 : Coup de jeune au Palais-Bourbon. Selon un décompte réalisé par franceinfo, 28 députés vingtenaires vont faire leur entrée à l'Assemblée nationale, un record dans l'histoire de la Ve République. Voici la liste des jeunes élus.




(MAXPPP)

17h05 : Au lendemain des élections législatives, Les Républicains n'ont plus que 113 députés à l'Assemblée nationale, contre 194 sous la précédente mandature. Comment se relever après un tel échec ? Quelles sont les décisions cruciales à prendre ? Réponse dans notre article.

15h57 : Les députés fraîchement élus accepteront-ils la main tendue par Marine Le Pen ? La présidente du FN espère constituer un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale "au cours des prochains mois". Quels sont les enjeux d'un groupe parlementaire ? Pourquoi est-ce important ? Réponse dans notre article.

15h56 : "C'est désolant d'être le dernier d'une lignée comme ça ! " A Tulle (Corrèze), l'ancienne permanence parlementaire socialiste ferme, après vingt ans de présence. Les locaux étaient loués depuis 1997 par les députés socialistes et le premier locataire était un futur président de la République, François Hollande, note France Bleu Limousin.

15h01 : "Tricheur ! Tricheur !" "Un 49.3 électoral, ce n'est pas possible !" Le Bondy Blog a suivi la soirée électorale à Evry (Essonne), opposant Manuel Valls à Farida Amrani. Voici le récit de cette soirée chaotique.

15h19 : Bonjour @nel. En effet, Manuel Valls a été élu dans la première circonscription de l'Essonne avec 139 voix d'avance sur son opposante de La France insoumise, Farida Amrani, mais cette dernière a aussi revendiqué la victoire. Elle a demandé un recomptage des bulletins de vote, une procédure pourtant quasi "impossible", notamment pour des raisons techniques, comme la destruction des bulletins valides au bout d'un certain temps, détaille Le Monde. Dans la majeure partie des cas, si le recours est possible, il n'est pas suspensif.

14h55 : L'élection de Valls a été contestée. Qu'est ce qui se passe dans ce cas là ?

14h50 : A 26 ans, Marie Lebec (LREM) a été élue hier dans les Yvelines et se projetterait déjà plus loin que le palais Bourbon puisqu'elle a assuré sur LCI "penser à l'Elysée" mais sans vouloir "brûler les étapes".

14h40 : Dès hier soir, certains s'étonnaient de cette victoire du candidat LR et évoquaient des "magouilles" et des "erreurs", développe Mayotte 1ère. A midi aujourd'hui, la préfecture a finalement annoncé la victoire finale de Ramlati Ali avec 50,17% des voix.

Ramlati Ali (PS), nouvelle députée de Mayotte © Mayotte1ere

(MAYOTTE 1ERE)

13h50 : Vous allez bientôt apercevoir de nouveaux visages dans l'Hémicycle. Mais qui sont-ils ? Dans cette vidéo, je vous présente certaines personnalités dont vous allez sûrement entendre parler.

13h48 : Le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, a annoncé sur France bleu Besançon qu'il démissionnait du PS. "Il faut être clair et cohérent (...) je reste un homme de gauche, fier d'être gauche" et "je suis toujours socialiste au niveau de mes idées, mais je démissionne aujourd'hui", a indiqué l'élu qui avait rejoint En Marche ! dès sa création.

13h34 : Après l'échec de la présidentielle et une contre-performance aux élections législatives, le parti de Marine Le Pen va devoir régler ses comptes. Mettre fin à la "zizanie" en interne, trancher la ligne politique et faire face aux affaires judiciaires... Je vous explique les trois défis à relever pour le FN.

13h30 : Quant aux prénoms des députés, l'hémicycle hébergera 9 Valérie et 6 Laurence chez les femmes. Chez les hommes, on compte 12 Philippe et 10 Olivier, comme le montre cette infographie des Echos.

13h25 : Bonjour @anonyme. Ça tombe bien, nous venons de réaliser un trombinoscope des 577 députés qui composent la nouvelle Assemblée, vous y trouverez les 350 élus LREM et MoDem.



(FRANCEINFO)

13h24 : Avez-vous un petit trombinoscope des nouveaux députés LREM ? Merci franceinfo:

12h59 : Bonjour @anonyme et @Tom. Le Premier ministre, Edouard Philippe, devrait remettre dans la journée la démission de son gouvernement, un usage sous la Ve République après chaque scrutin législatif. Il devrait procéder à un "remaniement technique", "pas d'ampleur"; certains postes pourraient changer d'intitulé et certains nouveaux secrétaires d'Etat pourraient être nommés.

12h56 : C'est quoi un remaniement technique ?

12h56 : Est-ce qu' un gouvernement présente toujours sa démission au lendemain des législatives ?

12h57 : Bonjour @Louadele et merci pour votre question. La constitution d'un groupe parlementaire, qui réunit au minimum 15 députés qui présentent des opinions semblables, permet d'augmenter son influence dans l'Hémicycle. Un groupe parlementaire peut par exemple régir l'organisation des séances, comme l'ordre du jour et le temps de parole, ou encore créer des commissions d'enquête. Vous pouvez consulter cet article de Libération pour plus de détails.

12h49 : Bonjour, quels sont les avantages d'un groupe parlementaire ?

12h46 : Manuel Valls a été accueilli par une nuée de caméras ce matin lundi 19 juin, à l'Assemblée nationale, au lendemain du second tour des législatives. Interrogé sur son élection contestée à Evry, l'ancien Premier ministre PS s'est impatienté : "Comment pouvez-vous même mettre en cause l'élection d'un parlementaire ? Il y a d'autres élections, je crois, hier soir, qui se jouent à une poignée de voix ! A huit voix ! Vous leur posez cette question ?". A écouter ici :

(FRANCEINFO)