Elections Législatives

Tout savoir sur les législatives

Le second tour des élections législatives a lieu le 18 juin 2017. Le scrutin se déroule dans les bureaux de vote des 573 circonscriptions de métropole et des collectivités d’outre-mer où des sièges restent à pourvoir. La plupart des bureaux ouvriront à 8 heures du matin et fermeront à 19 heures. Dans certaines grandes villes, des dérogations prévoient cependant une fermeture des bureaux à 20 heures, heure de publication des premiers résultats.

Les forces politiques prenant part au scrutin sont celles qui ont présenté un candidat à la dernière élection présidentielle. Le mouvement en Marche ! qui avait conquis la président de la République avec Emmanuel Macron s’est rebaptise La République en marche pour les élections législatives. Il a présenté 529 candidats directement et appuyé ceux de son allié, le Modem. A en juger par les projections réalisées à l’annonce des résultats du premier tour, la conquête de la majorité absolue des sièges de l’Assemblée nationale est acquise pour les parlementaires appuyant le nouveau président.. Le Parti socialiste et Les républicains, les deux forces qui ont de façon traditionnelle alterné dans la détention du pouvoir à la tête du pays, ont en commun de s’attendre à un véritable recul de leur représentation parlementaire après des résultats catastrophiques, respectivement 9,51% et 21,56% des suffrages exprimés.

Enfin, La France insoumise et le Front national paraissent résignés à obtenir un résultat très en retrait des espoirs nourris par leurs audiences respectives lors de l’élection présidentielle puisqu’ils recueillent 11,02% et 13,2% des suffrages. D’autres formations, y compris parmi celles qui ont participé au scrutin présidentiel, étaient aussi présentes au premier tour des élections législatives sans  qu’aucune ait pu véritablement afficher un résultat significatif au plan national.

Les conditions de participation au scrutin sont identiques à celles des élections départementales, régionales et européennes : un électeur doit être de nationalité française, jouir de ses droits civiques et politiques, et enfin être inscrit sur les listes électorales.

L’élection se déroule au suffrage universel au scrutin uninominal direct à deux tours. Elle est régie par une loi organique, à la différence de l’élection présidentielle qui dépend directement de la constitution. Le candidat élu doit recueillir la majorité des suffrages exprimés. Si aucun candidat n’atteint ce seuil avec le vote d’au moins 25% des électeurs inscrits. Un second tour est organisé. Seuls peuvent y prendre part les candidats ayant recueillis 12,5% des électeurs inscrits. Cette condition est évidemment  décisive au terme d’un premier tour marqué à la fois par un fort taux d’abstention (51,3%) et un grand nombre de candidatures.

Les candidats devant s’inscrire pour chacun des tours, il est possible pour certains de se retirer entre les deux tours en appelant à voter pour l’un de leurs concurrents.

Un député élu détient un mandat de cinq ans.

plus
L\'association Regards Citoyens veut obtenir la transparence des frais de mandat des députés de la 14e législature (2012-2017).

INFO FRANCEINFO. Frais de mandat des députés : l'association Regards citoyens dépose 567 requêtes au tribunal administratif pour obtenir la transparence

Un bureau de vote en Irak, lors des élections législatives de mai 2018.

Irak : un scrutin décisif, dans un pays qui a "profondément changé de visage"

Marine Le Pen, le 1er mai 2018, à Cannes (Alpes-Maritimes).

Front national : un 1er-Mai loin de Paris

Gérard Larcher, le 2 octobre 2017 au Sénat.

Réforme des institutions : Gérard Larcher "en total désaccord" avec la réduction de 30% de parlementaires

Vue de l\'Assemblée nationale, à Paris, le 23 janvier 2018.

INFOGRAPHIE. A quoi ressemblerait l'Assemblée nationale après la réforme des institutions ?

A quoi ressemblerait l'Assemblée nationale avec 30% d'élus en moins et 15% de proportionnelle ? Découvrez-le avec notre infographie

Lors de la séance de questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, le 14 mars 2018.

Limitation des mandats : que propose le gouvernement ?

Le Premier ministre, Edouard Philippe, lors de l\'annonce des grandes lignes de la réforme des institutions, mercredi 4 avril 2018 à Paris.

Proportionnelle aux législatives, baisse du nombre de parlementaires... Ce qu'il faut retenir du projet de réforme des institutions

Dans un contexte rendu difficile par un mouvement de contestation populaire qui paralyse le territoire depuis près de quatre semaines, le taux d\'abstention s\'établit à 69,61%. 

"À quoi servirait de voter, on n’a jamais vu quelqu’un nous défendre à Paris" : la législative à Mayotte marquée par l’abstention

Emmanuel Macron, à l\'Elysée, le 30 décembre 2017.

Les temps sont durs pour Macron : défaite électorale, baisse de popularité et grogne sociale

Les mères mahoraises manifestent contre l\'insécurité dans les établissements scolaires.

Mayotte : un scrutin sous haute tension

Un oeil sur le monde

VIDEO. Législatives en Italie : percée historique des populistes

Beppe Grillo, leader du Mouvement 5 étoiles, sur le circuit d\'Imola, le 18 octobre 2015.

Italie : le Mouvement 5 étoiles pourrait créer la surprise

Emmanuel Macron à Bruxelles (Belgique), le 23 février 2018.

Italie-Allemagne : l'Élysée attentif aux résultats

Silvio Berlusconi, dont la coalition droite/extrême droite était en tête dans les derniers sondages disponibles.

Italie : des législatives à l'issue incertaine

Matteo Salvini, leader d\'extrême-droite de la Ligue.

Italie : la tentation populiste

Le député LR du Pas-de-Calais, Daniel Fasquelle.

Comptes de campagne : "On doit être complètement clairs", affirme Daniel Fasquelle

La députée LREM de Mayotte Ramlati Ali à l\'Assemblée nationale, le 18 octobre 2017.

Mayotte : l'ex-députée LREM Ramlati Ali mise en examen pour complicité de fraude électorale

Laurence Sailliet

Laurence Sailliet : une porte-parole qui hésite à porter la parole

Laurence Sailliet, porte-parole des Républicains, invité le 5 février 2018 sur franceinfo.

Législatives partielles : "Emmanuel Macron est lourdement sanctionné", selon Laurence Sailliet

Le candidat LR Ian Boucard (au centre) fête sa victoire à l\'élection législative partielle de la première circonscription du territoire de Belfort, le 4 février 2018.

Législatives partielles : double défaite pour LREM à Belfort et dans le Val d'Oise, la droite remporte les deux sièges

Le candidat des Républicains Ian Boucard (au centre) célèbre sa victoire à la législative partielle de Beflort au côté du sénateur Cédric Perrin (à gauche) et le maire de Belfort Damien Meslot (à droite), le 4 février 2018.

Législative partielle dans le territoire de Belfort : le député des Républicains Ian Boucard annonce son élection

Un oeil sur le monde avec Lilya Melkonian, correspondante de France 2 à Rome

VIDEO. Italie : L'insubmersible Silvio Berlusconi en tête des élections législatives

Lors du dépouillement du premier tour de la législative partielle dans la première circonscription du Territoire de Belfort, le 28 janvier 2018. 

Législatives partielles dans le Val-d'Oise et à Belfort : LREM et LR en tête

Ramlati Ali (LREM), le 4 juillet 2017 au Parlement, à Paris.

L'élection de la députée LREM de Mayotte Ramlati Ali annulée par le Conseil constitutionnel

Carlos da Silva, président du Groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France, sur franceinfo, mardi 9 janvier 2018.

Tout est politique. Les dirigeants socialistes devraient "commencer par présenter des excuses aux Français"

Le Républicain Jean-Pierre Door (gauche) et le socialiste Joël Aviragnet.

Législatives : les élections de Jean-Pierre Door (LR) et de Joël Aviragnet (PS) annulées

Manuel Valls, le 4 octobre 2017, à l\'Assemblée nationale.

Législatives : le Conseil constitutionnel valide l'élection de Manuel Valls

Le député LR Ian Boucard, le 4 octobre 2017 à l\'Assemblée nationale.

Législatives : les élections de deux députés LREM et LR sont annulées

Le bureau de l\'Assemblée nationale a adopté, mercredi 29 novembre, les nouvelles règles de remboursement de frais de mandat.

Assemblée nationale : les dépenses des députés mieux encadrées

1234567891020304043