La Corrèze, l'enjeu symbolique des départementales

FRANCE 2

La Corrèze, terre du président de la République, est historiquement à gauche, mais elle pourrait basculer lors des élections départementales.

Les Corréziens mécontents vont-ils voter contre la gauche ou ne pas voter du tout ? C'est l'enjeu de ces élections départementales qui auront lieu les 22 et 29 mars prochain, dans le fief de François Hollande.
Dans le canton d'Uzerche, 15 000 habitants, l'abstention pourrait tenter plus d'électeurs que les quatre binômes homme-femme qui se présentent au scrutin. Cet écologiste, postier le matin et qui travaille dans une scierie l'après-midi, peine à convaincre ses collègues du sérieux de son projet politique.

La tentation du FN

Dans un territoire rural où les services publics et commerces sont rares, et où la population est vieillissante, la tentation de l'extrême droite est forte. Les deux candidats de la liste FN, gardiens de prison, ont eux-mêmes changé de bord politique. "J'étais plutôt communiste", sourit Agnès Gollinucci, "et je retrouve l'esprit des grands anciens communistes dans le Front national."
L'échec de la gauche n'est pas improbable : la droite a remporté quatre des cinq grandes villes de Corrèze lors des dernières municipales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne