Vous pensiez qu'Erasmus se résumait à Barcelone, Londres et Berlin ? Ces destinations vont vous prouver le contraire

Des étudiants européens suivant le programme Erasmus réalisent une animation lors de l\'inauguration de la Fête de l\'Europe, le 9 mai 2014, sur le parvis de l\'Hôtel de Ville de Paris.
Des étudiants européens suivant le programme Erasmus réalisent une animation lors de l'inauguration de la Fête de l'Europe, le 9 mai 2014, sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris. (MAXPPP)

Si quelques villes sont plébiscitées par les étudiants, des territoires exotiques accueillent de plus en plus d'élèves en mobilité étudiante dans le cadre du programme européen.

C'est un cliché qui a touché toute une génération. Si, quand vous entendez le mot Erasmus, vous pensez automatiquement au film L'Auberge espagnole, bingo ! Vous en faites partie. Le film de Cédric Klapisch avec Romain Duris et Audrey Tautou est une sorte d'emblême de ces séjours universitaires dans un autre pays de l'Union européenne. Pour beaucoup de gens, Erasmus rime avec Royaume-Uni, Espagne et Allemagne, destinations les plus plébiscitées par les étudiants français qui réalisent une mobilité étudiante dans le cadre de ce programme européen. 

Cependant, depuis plusieurs années, le programme créé en 1987 (et devenu Erasmus+) propose de plus en plus de destinations originales. Situées en marge géographique de l'Europe ou dans des territoires hors UE, leur nom suffit à vous dépayser. Petite liste non exhaustive. 

L'Union européenne des cocotiers

Vous ne le saviez peut-être pas mais les territoires qui suivent sont situés très loin de l'Europe continentale et appartiennent cependant à l'Union européenne. Ainsi, il est possible d'effectuer une mobilité Erasmus aux Açores (Portugal) grâce à l'université Rennes 1. Le lycée Louis-de-Foix de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) permet à ses élèves d'effecuter un stage à Gibraltar. L'université Grenoble-Alpes propose à ses étudiants un séjour à Tenerife, aux Canaries (Espagne), tout comme l'université Aix-Marseille.

"Je suis tombée amoureuse de cet endroit", s'enthousiasme Alice Beaujoin, qui est partie pour son cinquième semestre de licence océanographie à l'université de la Lagune. "J'avais l'impression d'être en Amérique du sud, notamment à cause du mode de vie, de la culture et des influences." Elle avait délibérément choisi une destination lointaine pour "sortir de [son] petit confort" et dit en ressortir enrichie. "Le fait d'être sur une île change beaucoup de choses par rapport au continent." Sa perception identitaire a changé : "J'ai pris conscience de l'étendue de l'Europe", retient-elle de son séjour. 

L'Europe de la banquise : sortez les bonnets

Voilà pour les destinations qui nécessitent les maillots de bain. À l'extrême opposé, il est possible de faire une mobilité étudiante à Nuuk, au Groenland (Danemark), grâce à l'université Rouen-Normandie. "C'est très cosmopolite, il y a vraiment un mix de cultures", raconte Solenn Boubour, étudiante en licence Humanités, partie de janvier à août 2018. "Ce n'est pas le même rapport à la nature, le même esprit de vie." Elle a tellement été conquise qu'elle retourne dans cette ville à partir du mois de juin, pour y faire son master.

Elle reconnaît cependant ne pas avoir eu vraiment le sentiment d'être dans un territoire européen : "L'Europe, pour eux, c'est ni oui ni non. Leur regard est porté vers le Danemark. L'Europe arrive quand même au second plan, notamment parce que c'est une grosse aide financière." Elle a ressenti certaines différences avec ses habitudes de vie dans l'Union européenne continentale. "Je voulais tout visiter mais c'était compliqué car la ville la plus proche est à 300 kilomètres. Il y avait donc beaucoup de barrières. C'est là que je me suis sentie Européenne car, dans l'UE, on peut changer de pays sans papiers spécifiques, sans changer de monnaie, etc." 

Hors de l'UE, des pays difficiles à placer sur une carte

Erasmus s'ouvre progressivement aux pays non-membres de l'Union européenne. Au total, 202 pays sont accessibles aux étudiants dont 174 hors Union européenne (en intégrant toujours le Royaume-Uni dans l'UE). Parmi ces pays, on retrouve l'Azerbaïdjan, le Tadjikistan ou encore l'Ouzbékistan pour la partie située en direction de l'Asie. Les jeunes peuvent également se rendre en Birmanie ou aux Philippines. 

De nombreuses îles figurent aussi dans la liste des destinations : les Maldives, l'île Maurice, les Seychelles, Antigua-et-Barbuda, la Barbade, les Bahamas, les îles Cook, les îles Marshall, la Micronésie et Nauru. Il est aussi possible d'aller au Swaziland, dans les îles Féroé ou encore... au Vatican !

Vous êtes à nouveau en ligne