Lot-et-Garonne : un prisonnier part voter pour les européennes... et ne revient pas

Devant le centre de détention d\'Eysses (Lot-et-Garonne), le 2 mars 2017.
Devant le centre de détention d'Eysses (Lot-et-Garonne), le 2 mars 2017. (THIBAUD MORITZ / AFP)

Bénéficiant d'une permission pour aller voter, le détenu a bien participé au scrutin, avant de disparaître. 

Il a rempli son "devoir citoyen" et en a aussi profité pour prendre la poudre d'escampette. Un prisonnier du centre de détention d'Eysses (Lot-et-Garonne) est parti voter pour les élections européennes, dans la matinée du dimanche 26 mai, et n'est jamais revenu. 

"Il bénéficiait d'une permission pour aller voter de 10h30 à midi, il est bien allé voter mais il n'est pas revenu dans sa cellule", indique le parquet d'Agen, précisant qu'il était libérable en 2022. "D'autres prisonniers ont bénéficié de la même permission et ont regagné leur cellule. Sur les permissions de sortie, ce type d'évasion arrive parfois", selon le syndicat FO-pénitentiaire.

L'homme, qui s'est évadé, purgeait une peine pour "proxénétisme" selon Sud Ouest.

Vous êtes à nouveau en ligne