Les écologistes dénoncent "l'Europe du renoncement" de François Hollande

Pascal Durand, tête de liste Europe Ecologie pour les élections européennes en Ile-de-France, lors d\'un congrès du parti à Nantes (Loire-Atlantique), le 18 septembre 2012.
Pascal Durand, tête de liste Europe Ecologie pour les élections européennes en Ile-de-France, lors d'un congrès du parti à Nantes (Loire-Atlantique), le 18 septembre 2012. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

Plusieurs responsables d'Europe Ecologie-les Verts ont répondu au président de la République, qui dévoile sa vision de l'Europe dans une tribune au "Monde".

L'Europe selon François Hollande ne convainc pas les Verts, qui taclent le chef de l'Etat. Plusieurs responsables d'Europe Ecologie critiquent l'appel à une "Europe volontaire" publié sous forme de tribune par le président dans Le Monde, jeudi 8 mai.

"Vouloir c'est bien, agir, c'est encore mieux", lui répond, sur Twitter, Pascal Durand, ancien secrétaire national du parti. Désormais tête de liste pour les écologistes en Ile-de-France, il réclame du chef de l'Etat "des actes, pas des mots".

"Qu'a fait le président ?"

A François Hollande qui souhaite une Europe qui "met fin à l'austérité aveugle", la députée européenne Karima Delli juge qu'il réclame au contraire "une Europe du renoncement" sur l'austérité, mais aussi sur le réchauffement climatique et sur Tafta, l'accord de libre-échange avec les Etats-Unis.

Le texte prévoit de favoriser le commerce entre l'Union européenne et les Etats-Unis, en baissant les droits de douane et en ouvrant certains marchés. "Un cheval de Troie américain" et "une arme de destruction massive contre la démocratie", dénonce Yannick Jadot dans MarianneL'eurodéputé écologiste reproche à François Hollande d'avoir "lancé" cet accord.