La rougeole provoque des tensions entre le gouvernement et EELV

France 3

Les cas de rougeole sont en baisse, mais une personne est morte. Agnès Buzyn a rappelé mercredi 13 mars l'importance de la vaccination et s'en est prise à l'écologiste Michèle Rivasi qui a demandé des garanties sur la sûreté des vaccins.

Interrogée sur les cas de rougeole en France à l'Assemblée nationale, la ministre de la Santé vante mercredi 13 mars sa réforme des onze vaccins obligatoires, quand soudain elle tire à boulets rouges sur la liste écologiste aux élections européennes. "On peut regretter qu'EELV ait mis en 2e position sur sa liste aux élections européennes Michèle Rivasi, officiellement anti-vaccins", a attaqué Agnès Buzyn.

Rivasi va poursuivre Buzyn

Michèle Rivasi a organisé en 2017 une conférence à Bruxelles avec un très controversé professeur qui accuse le vaccin contre la rougeole d'être à l'origine de cas d'autisme. Depuis, beaucoup reprochent à la députée européenne une position ambiguë sur la vaccination. Celle-ci dément et contre-attaque ce soir, annonçant qu'elle va attaquer en diffamation la ministre. À deux mois des élections, c'est un caillou dans la chaussure des Verts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne