Européennes : vaincu de peu par le RN, Macron ne changera pas de cap ni de gouvernement

France 2

Ces élections européennes sont un revers pour le gouvernement, mais, selon le Premier ministre, pas de changement de cap. Explications.

C'est l'échec de la stratégie d'Emmanuel Macron. la dramatisation de la fin de la campagne électorale n'aura pas suffi. On a assisté dimanche 26 mai à la revanche de la présidentielle avec un résultat inverse. Pourtant, on pourrait dire déçu, mais pas vaincu, estime lundi matin Arnaud Boutet du service politique de France 2. La République en marche minimise d'abord parce que l'écart avec le Rassemblement national est plutôt faible. Conséquences : Édouard Philippe sauve sa tête, il n'y aura pas de remaniement, l'agenda des réformes se poursuit. C'est l'acte II du quinquennat. L'Élysée souligne que le message envoyé par les Français lors de ces élections européennes est bien reçu.

Chute de LR, gauche morcelée

Ensuite, LREM est soulagée parce que les partis traditionnels sont à terre. Laurent Wauquiez a échoué et n'est pas certain de rester le patron des Républicains. Et la gauche est fragmentée. Elles représentaient 25 à 30% en cumulant les scores de tous les partis. Mais pourra-t-elle se réunifier comme le souhaite le patron du PS Olivier Faure ? Une chose est sûre, une page politique a été tournée, conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne