Européennes : Macron "devra quitter le pouvoir ou organiser des législatives anticipées" si le RN sort en tête, affirme Chenu

France 2

Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national, est l'invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 10 mai. Il revient sur la campagne des Européennes.

Nous sommes à 16 jours des élections européennes du 26 mai. Jeudi 9 mai, Emmanuel Macron a indiqué qu'il mettrait toute son énergie pour que le Rassemblement National (RN) ne soit pas en tête. "Il y a des dirigeants politiques qui mettent leur énergie à combattre le chômage, la pauvreté, à défendre l'identité de leur pays. Emmanuel Macron met son énergie à combattre le RN, cela ne correspond pas à l'idée qu'on peut se faire d'un président de la République", explique Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national, sur le plateau des "4 Vérités" de France 2, vendredi 10 mai.

"Nous croyons à l'urgence climatique"

"Finalement Emmanuel Macron nous dit : c'est moi ou le chaos. C'est une sorte de référendum qu'il installe sur sa personne", assure le député. Marine Le Pen a indiqué hier qu'Emmanuel Macron devrait "partir" si sa liste arrivait derrière la liste RN. Le chef d’État doit-il démissionner ? "Si c'est le RN qui sort en tête, le président de la République doit en tirer les conséquences. Il aura perdu, il devra quitter le pouvoir ou organiser des législatives anticipées", affirme Sébastien Chenu.

Dans son programme, le Rassemblement national parle très peu d'écologie, pourquoi ? "Nous croyons à l'urgence climatique. Mais nous avons abordé ce sujet il y a déjà très longtemps et de façon très sérieuse", précise le porte-parole du RN, qui indique que le parti défend le développement du localisme ou bien d'une filière hydrogène.

Vous êtes à nouveau en ligne