Européennes : "LFI n’a pas réussi à accrocher un électorat populaire resté abstentionniste", déplore Alexis Corbière

Alexis Corbière lors d\'une manifestation place de la République, le 29 novembre 2018.
Alexis Corbière lors d'une manifestation place de la République, le 29 novembre 2018. (XAVIER AGON / AFP)

Le député La France insoumise réagissait lundi sur franceinfo au score décevant de la liste de Manon Aubry aux élections européennes.

"Ça reste une élection où une personne sur deux ne vient pas voter, déplore Alexis Corbière, parce il y a un dégoût très fort dans ce pays vis-à-vis de la scène politique, d’un sentiment d’inutilité de cette élection." Le député La France insoumise, invité de franceinfo lundi 27 mai, a réagi aux résultats des élections européennes où la liste menée par Manon Aubry parti n'a recueilli que 6,31% des voix"On n’a pas réussi à accrocher un électorat populaire qui est resté abstentionniste", constate-t-il. 

>> Résultats, réactions : suivez les dernières informations au lendemain des élections européennes

Alexis Corbière a jugé que le résultat de La France insoumise n’était "pas du tout satisfaisant" mais il a tout de même tenu à exprimer sa confiance envers le leader du mouvement. "Jean-Luc Mélenchon est quand même le moteur de ce que nous faisons. C’est lui qui a fait émerger ce mouvement nouveau à hauteur de près de 20% [lors de l'élection présidentielle de 2017], c’est lui qui rassemble énormément de gens dans nos meetings", a-t-il déclaré. Alexis Corbière a assuré qu'il y a "un rapport très fort" au dirigeant du parti, qui est d'après lui "un passeur".

>> Élections européennes : âge, revenu, diplôme... Quel est le profil type de l'abstentionniste ?

Le député LFI a également salué le score de la liste Europe-Ecologie-Les-Verts, tout en précisant qu’il existe, selon lui, des différences majeures de ligne avec son parti. "EELV, et particulièrement M. Jadot, n’a pas fait une campagne de gauche. Lui-même, M. Jadot, a répété plusieurs fois que ce n’était pas sur cet axe-là qu’il se positionnait et je peux le comprendre. Je pense qu’il a capté beaucoup d’électeurs macronistes un peu déçus et qui ne sont pas toujours pour des ruptures."

Vous êtes à nouveau en ligne