Européennes : "J'ai dit oui, parce qu'Emmanuel Macron a changé", assure Pascal Canfin

Pascal Canfin, le 27 mars 2019.
Pascal Canfin, le 27 mars 2019. (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)

L'ancien directeur général du WWF a défendu sur France INner sa présence comme numéro deux sur la liste LREM pour les élections européennes.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Je ne suis pas candidat pour être ministre", a assuré Pascal Canfin mercredi 27 mars sur France Inter. L'ancien directeur général du WWF est désormais numéro deux sur la liste La République en marche (LREM) aux élections européennes"Je suis candidat sur une fonction européenne, a-t-il poursuivi. Je ne suis pas En Marche, je n'ai pas rejoint En Marche, on ne me l'a pas demandé."

"On n'a pas le droit de se planter"

Pascal Canfin l'assure : "Je suis exactement le même, je n’ai pas changé, je suis extrêmement fier du choix que j’ai fait parce que c’est le choix de ma génération, et on n’a pas le droit de se planter." L'ex-eurodéputé EELV fait quand même quelques concessions : "Si vous voulez que je vous dise que le gouvernement français actuel n'en fait pas assez, ne va pas assez vite, ne va pas assez loin sur l'écologie, je vous le dis." 

Mais selon lui, le président lui a donné des "garanties" suffisantes. "Si j’avais été seul, évidemment, c’eût été une caution, un coup d’épée dans l’eau, et j’aurais dit non, [mais] c'est une aventure collective." En position éligible figurent des personnalités qui ont "des compétences, des engagements, des convictions écologistes très fortes", assure Pascal Canfin. "Si j'attends que tout soit parfait pour commencer à me dire 'peut-être que je peux commencer à me poser la question d'y aller', je ne ferai jamais rien", ajoute-t-il.

"Est-ce qu'il est parfait ? Non. Qui l'est ?"

Concernant la transition écologique, Pascal Canfin affirme que le chef de l'Etat a modifié son point de vue. Après avoir décliné deux fois les propositions d'Emmanuel Macron, "je lui dis oui aujourd'hui, parce qu'il a changé. Il est en train de changer", affirme Pascal Canfin. "Est-ce qu'il est parfait ? Est-ce qu'il est casher, hallal, etc. ? Non. Qui l'est ? On n'est pas dans une logique de sectarisme, on est dans une logique d'accélération de la transition [écologique]".

"Est-ce qu'il a changé sur tout, est ce que je suis d'accord sur tout avec lui ? Non. J'ai une relation extrêmement saine avec le président de la République, j'applique le théorème de ma grand-mère c'est-à-dire quand je suis d'accord je le dis, quand je ne suis pas d'accord je le dis", martèle Pascal Canfin.

Pour l'ancien directeur général de WWF, "Emmanuel Macron est l'un des leaders en Europe – je ne dis pas le seul, heureusement qu'il n'est pas le seul – qui porte le plus un projet européen intégré, un projet européen qui va de l'avant et qui veut une Europe plus forte".

Vous êtes à nouveau en ligne