Européennes : François Hollande appelle à voter pour la "liste socialiste"

L\'ancien président de la République François Hollande, le 30 janvier 2019 à Paris. 
L'ancien président de la République François Hollande, le 30 janvier 2019 à Paris.  (JOEL SAGET / AFP)

La liste PS-Place publique "permettra d'avoir le plus de parlementaires socialistes au groupe socialiste pour avoir la capacité, éventuellement, de pouvoir revendiquer la présidence de la commission européenne", a déclaré l'ancien chef de l'Etat samedi.

"J'étais socialiste avant de rentrer à l'Elysée, je pense être resté socialiste pendant et je suis toujours socialiste." L'ancien président de la République, François Hollande, a appelé à voter pour la liste socialiste aux élections européennes, lors d'un débat sur l'Europe organisé par le quotidien Libération, samedi 18 mai, à huit jours du scrutin.

"Je pense qu'il faut qu'il y ait le plus de députés européens socialistes, donc de députés français socialistes", a déclaré l'ancien président. Interrogé sur la liste PS-Place publique de Raphaël Glucksmann, il a ajouté : "Je n'en connais pas d'autre qui comporte des socialistes, même s'il n'y en a pas autant que je voudrais." François Hollande avait entretenu le flou sur son vote début avril. "Je voterai pour les socialistes, je vote toujours pour les socialistes, faut-il encore qu'il y en ait", avait-il déclaré sur France Inter.

La liste PS-Place publique "est la liste qui permettra d'avoir le plus de parlementaires socialistes au groupe socialiste pour avoir la capacité, éventuellement, de pouvoir revendiquer la présidence de la commission européenne", a poursuivi l'ex-chef de l'Etat, sans toutefois prononcer le nom de la tête de liste, Raphaël Glucksmann. 

Viser la présidence de la Commission

Selon François Hollande, l'accès d'un groupe à la présidence de la Commission européenne, dépendant du nombre d'eurodéputés de ce groupe, est "l'enjeu principal" des élections. "Les deux groupes qui peuvent y prétendre, c'est le groupe PPE [parti populaire européen], le centre droit, la droite, et le groupe socialiste", a-t-il estimé. 

Jugeant que l'extrême droite pourrait compter "autour de 100" eurodéputés dans le prochain Parlement européen, François Hollande a noté qu'ils seraient "trop nombreux mais incapables de pouvoir former la moindre coalition".

Vous êtes à nouveau en ligne