Elections européennes, mode d'emploi

Des électeurs participent au second tour des élections municipales, le 30 mars 2014, à Lille (Nord).
Des électeurs participent au second tour des élections municipales, le 30 mars 2014, à Lille (Nord). (CITIZENSIDE/THIERRY THOREL/AFP)

Qui vote, pour qui, comment ? Francetv info répond aux questions-clés sur le scrutin organisé, du 22 au 25 mai, dans toute l'Europe. 

Plus que deux semaines avant le scrutin : la campagne officielle des élections européennes s'est ouverte lundi 12 mai. En France, les électeurs se prononceront samedi 24 et dimanche 25 mai pour désigner les futurs locataires du Parlement européen, qui siège à Strasbourg et à Bruxelles. Avec un mandat de cinq ans, les députés européens sont chargés d'adopter les directives et règlements, de voter le budget de l'UE ou encore de contrôler la Commission européenne. 

Francetv info vous explique ce qu'il faut savoir pour voter le jour J.

Suis-je concerné ?

En France. Tous les citoyens inscrits sur les listes électorales françaises sont conviés aux urnes. Trois conditions pour participer : être âgé d'au moins 18 ans la veille du scrutin, jouir de ses droits civils et politiques et être citoyen de l'Union européenne. Les retardataires qui ne se sont pas inscrits sur les listes avant le 31 décembre 2013 seront recalés à l'entrée, sauf exceptions listées sur le site du ministère de l'Intérieur.

En revanche, il est encore possible d'établir une procuration, jusqu'à quelques jours avant le scrutin (le temps que la procuration puisse être acheminée en mairie).

En Europe. 388 millions d'Européens des 28 pays de l'UE sont appelés à voter mais, malgré une tendance à l'uniformisation de la procédure, les modalités de vote varient d'un pays à l'autre. Ainsi, en Autriche, les citoyens peuvent voter dès l'âge de 16 ans, tandis que l'éligibilité n'est possible dans certains pays qu'à partir de 21 ans, 23 ans voire 25 ans (Italie et Chypre). Par ailleurs, le vote est obligatoire en Belgique, au Luxembourg, en Grèce et à Chypre, rappelle le site europa.eu.

Comment se déroule le vote ?

En France. Rendez-vous le dimanche 25 mai, dès 8 heures – ou le samedi 24 si vous habitez sur le continent américain ou dans certains territoires et départements d'outre-mer, détaillés sur le site Vie publique. Après avoir présenté une pièce d'identité (mais pas forcément votre carte électorale, pas obligatoire), direction l'isoloir.

Devant votre enveloppe ou une machine à voter, il vous faut alors choisir une des listes candidates dans votre circonscription interrégionale (Nord-Ouest, Ouest, Est, Sud-Ouest, Sud-Est, Massif central-Centre, Ile-de-France/Etranger ou Outre-Mer). Chaque liste est composée d'une alternance de candidats des deux sexes. Le nombre de candidats sur chaque liste est égal au double (ou au triple en Outre-Mer) du nombre de sièges à pourvoir dans la circonscription (voir plus bas). Vous n'aurez pas le droit de panacher des listes ou de modifier l'ordre des candidats au sein des listes.

En Europe. Tout le monde ne vote pas en même temps, la date du scrutin étant fixée par chaque Etat membre entre le jeudi 22 et le dimanche 25 mai. Les Britanniques et les Néerlandais seront les premiers dans l'arène, convoqués le 22. Dans la plupart des pays, contrairement à la France, les listes portent sur une seule circonscription nationale. Dans certains, les électeurs peuvent modifier ou panacher les listes. Par ailleurs, si la proportionnelle est obligatoire, Malte et l'Irlande préfèrent le scrutin à vote unique transférable (où l'on classe les différents candidats par ordre de préférence) au scrutin de liste (où l'on choisit une liste).

Comment sont élus mes eurodéputés ?

En France. Une fois le vote terminé et les bulletins dépouillés, les eurodéputés sont désignés, circonscription par circonscription, à la proportionnelle, entre les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés. Par exemple, si, dans une circonscription offrant trois sièges, une liste recueille 66% des suffrages et une autre 33%, la première liste obtiendra deux sièges et l'autre un. Chaque liste répartira ses sièges en fonction de l'ordre des candidats sur la liste (la tête de liste d'abord, puis le deuxième sur la liste, etc.).

Nombre de sièges par circonscription aux élections européennes de 2014.
Nombre de sièges par circonscription aux élections européennes de 2014. (WIKIMEDIA / FRANCETV INFO)

Le nombre de sièges à pourvoir varie selon les circonscriptions, en fonction de leur population (15 en Ile-de-France/Etranger, 13 dans le Sud-Est, 10 dans le Nord-Ouest, 10 dans le Sud-Ouest, 9 dans l'Ouest, 9 dans l'Est, 5 dans le Massif central/Centre, 3 en Outre-Mer). Les Français enverront 74 représentants au Parlement européen.

En Europe. Au total, 751 députés européens (et non 766 comme lors de la précédente mandature) seront élus dans toute l'Union européenne. Chaque Etat aura au moins 6 représentants et au maximum 96 (cliquez sur chaque pays pour connaître son nombre d'eurodéputés).

Ces députés désigneront, parmi l'un de leurs pairs, un président. Ils devront aussi approuver le nom d'un candidat à la présidence de la Commission européenne, qui aura été proposé par les chefs d'Etat et de gouvernement "en tenant compte des élections au Parlement européen", selon le traité de Lisbonne. Une première qui permet aux électeurs de peser directement sur la nomination du successeur de José Manuel Barroso, comme l'explique Géopolis.

De quel parti êtes vous le plus proche pour les élections européennes ? Pour le savoir, faites le test de la boussole européenne développé par le Cevipof, le Centre de recherche politique de Sciences Po.

Vous êtes à nouveau en ligne