Élections européennes : le début de campagne se focalise sur Macron

France 3

Les élections européennes ont lieu le 26 mai en France. Le scrutin a du mal  à fédérer tant la contestation des "gilets jaunes" occupe le débat national. Les candidats font d'Emmanuel Macron leur sujet de prédilection.

La campagne électorale des têtes de liste aux élections européennes passe inaperçue alors qu'en meeting et dans les médias chacun concentre ses flèches sur une seule cible : Emmanuel Macron. Illustration dimanche 28 avril avec Manon Aubry, de La France insoumise, pour qui le scrutin est un peu un référendum pour ou contre le président. "Je veux dire à tous ceux qui hésiteraient à aller voter le 26 mai : ne laissez pas Emmanuel Macron remporter le scrutin", a-t-elle affirmé dimanche matin.

Tous contre Macron

De son côté, François-Xavier Bellamy (les Républicains) a jugé sévèrement sur France 3 ‎dimanche midi l'action de l'exécutif face à la crise des "gilets jaunes" qui dure. À deux jours d'un 1er-Mai qui s'annonce difficile, Raphaël Glucksmann (Parti socialiste) accuse le chef de l'État d'avoir nourri la colère en toute connaissance de cause. À 28 jours des européennes, Emmanuel Macron peut néanmoins compter sur le soutien de François Bayrou (MoDem). La campagne officielle démarre vendredi 3 mai.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne