Élections européennes : la Pologne inquiète ses alliés de droite

Voir la vidéo
France 3

En Pologne, le Parti droit et justice (PiS), très conservateur, domine et impose sa loi en froissant parfois ses alliés du PPE, qui agrège toutes les droites au Parlement européen, avec son discours nationaliste.

Au Parlement polonais, à Varsovie, la majorité au pouvoir est nationaliste et populiste. Juste en face depuis trois ans, un mouvement citoyen d'opposition a installé un campement précaire pour se battre contre la politique de leur gouvernement. La source de leurs maux, c'est Jaroslaw Kasczinski, leader autoritaire et populiste. Il est l'homme qui a mis au pas la justice et les médias sans ménagement, au point que l'UE dénonce un État de droit menacé en Pologne.

"Nous sommes accueillants, mais..."

Dans les campagnes, le repli et la peur de l'étranger sont de mise. À Grodzisku, une des figures du parti conservateur (PiS) est venue flatter son électorat, louer la grandeur de la nation polonaise et de son identité chrétienne. De quoi libérer la parole. "Nous sommes très accueillants, mais il ne faut pas aller contre nos valeurs et ceux qui viennent chez nous doivent se conformer à nos règles", explique une Polonaise. Cette Pologne populiste inquiète l'UE au point que le chef du PPE, le groupe qui réunit les partis de droite au Parlement européen, est allé à Varsovie avant les élections européennes lancer un avertissement aux députés européens polonais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne