Elections européennes : 14 candidats têtes de liste ont débattu à la Maison de la radio

Les 14 têtes de liste invitées jeudi 23 mai 2019 à la Maison de la radio dans le cadre des élections européennes.
Les 14 têtes de liste invitées jeudi 23 mai 2019 à la Maison de la radio dans le cadre des élections européennes. (FRANCEINFO)

C'était l'un des derniers événements de la campagne avant le vote en France, le 26 mai.

À trois jours des élections européennes, franceinfo et Terra Nova réunissaient jeudi 23 mai 14 candidats têtes de liste françaises aux élections européennes pour un événement exclusif, intitulé "Votre Europe". Quels sont les enjeux du scrutin ? Quelle mobilisation attendent-ils, notamment pour la jeunesse ? L'idéal européen fait-il encore sens ? À quoi sert l'Europe ? Les candidats français ont répondu à ces questions de 8h30 à 13h au studio 104 de la Maison de la radio. 

Réponses aux questions posées sur Twitter

Chaque candidat a été interrogé pendant une quinzaine de minutes par des journalistes de franceinfo et du quotidien Les Echos. À leurs côtés pour chaque entretienun représentant de think tanks européens. Les 14 candidats ont également répondu aux questions posées par les internautes sur Twitter avec #VotreEurope. 

Dès leur sortie de scène, les candidats ont pu approfondir certains points développés sur la scène du 104 depuis les coulisses du studio, pendant cinq à six minutes. L'intégralité de l'événément était accessible en streaming sur le site franceinfo.fr. L'événement "Votre Europe" était aussi à retrouver sur la chaîne Twitch Accropolis.

Les interventions des 14 têtes de liste

Retrouvez les interventions de tous les candidats ci-dessous.

Manon Aubry (La France insoumise) : "Il faut assumer un rapport de force avec l'Union européenne".

Jordan Bardella (Rassemblement national) : "Je veux faire entrer les souverainistes et tous les partis du bon sens au Parlement européen"

Raphaël Glucksmann (PS - Place publique) : "Nous aurons des élus, nous serons la surprise de ce scrutin"

François Asselineau (Union populaire républicaine) : "Il s'agit de se libérer d'un système ringard"

Yannick Jadot (EELV) : "C'est le vote du siècle"

Florian Philippot (Les Patriotes) : "Je suis le seul qui demande à ce que son mandat soit le plus court possible"

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) : "Ce truc à 28 ne fonctionne pas"

Ian Brossat (Parti communiste français) : "Soit l'Europe change, soit elle meurt"

Jean-Christophe Lagarde (UDI) : "Le duel Macron/Le Pen, tout le monde s'en fout"

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) : "Cette société de l'exploitation n'est pas éternelle"

Nathalie Loiseau (LREM) : "Soit on se met la tête dans le sable, soit on nomme le danger et on s'y confronte"

Benoît Hamon (Génération.s) : "Retour aux fondamentaux, c'est comme ça qu'on reconstruira la gauche"

François-Xavier Bellamy (Les Républicains) : "Il faut que l'Europe ait confiance en elle"

Francis Lalanne (Alliance jaune) : "Nous serons les porteurs de la volonté de nos électrices et électeurs" 

Vous êtes à nouveau en ligne