Elections européennes : Benoît Hamon propose une "votation citoyenne" pour créer une liste d'union de la gauche

Benoît Hamon, chef de file de Génération.s, à la Fête de l\'Humanité, le 15 septembre 2018, à La Courneuve.
Benoît Hamon, chef de file de Génération.s, à la Fête de l'Humanité, le 15 septembre 2018, à La Courneuve. (MICHEL STOUPAK / NURPHOTO / AFP)

Le patron du mouvement Génération.s tend la main aux "têtes de listes et aux mouvements politiques", mais aussi aux "mouvements citoyens".

Dans une interview au Monde publiée vendredi 8 février, Benoît Hamon, chef de file du mouvement Génération.s pour les européennes, propose d'organiser une "votation citoyenne" en avril, afin de rassembler les forces de gauche et composer une liste commun aux élections. "On adresse aujourd'hui une invitation aux têtes de listes et aux mouvements politiques, et plus largement à des intellectuels et aux mouvements citoyens, pour qu'ils s'inscrivent dans cette votation inclusive pour l'union et qu'ils répondent avant le 22 février", déclare-t-il dans le quotidien.

Un "double vote" sur les listes et le programme

Benoît Hamon tend notamment la main à La France insoumise, au Parti socialiste, au Parti communiste, à Europe Ecologie-Les Verts ou à Place publique pour cette initiative, qui se matérialiserait par un vote physique le 14 avril, ou électronique entre le 7 et le 14 avril. "On a besoin d'une irruption citoyenne, de donner la parole au peuple de gauche pour arrêter une liste et le programme qui va avec", plaide l'ancien candidat PS à la présidentielle de 2017. Chaque votant choisirait trois listes à qui il donnerait un ordre de préférence. L'issue du scrutin permettrait de panacher la liste finale en conséquence. Quant à la question du programme, Benoît Hamon ouvre la possibilité d'un "double vote : à la fois sur les listes et sur les éléments saillants des programmes".

"Les électeurs de Jean-Luc Mélenchon sont prêts à ce grand rassemblement", veut encore croire Benoît Hamon. "Est-ce que la direction de La France insoumise l'est ? C'est plus compliqué, comme pour tous les appareils", admet-il. Le 27 janvier, le secrétaire national du PCF Fabien Roussel avait appelé Benoît Hamon à "construire une liste ensemble" en vue des prochaines élections. Si les leaders des partis de gauche appellent régulièrement au rassemblement, quasiment aucun accord n'est pour l'heure conclu pour le scrutin du 26 mai.

Vous êtes à nouveau en ligne