DIRECT. Le socialiste italien David Sassoli est élu président du Parlement européen

Le socialiste italien David-Maria Sassoli lors du scrutin au Parlement européen, mercredi 3 juillet 2019 à Strasbourg (Bas-Rhin);
Le socialiste italien David-Maria Sassoli lors du scrutin au Parlement européen, mercredi 3 juillet 2019 à Strasbourg (Bas-Rhin); (FREDERICK FLORIN / AFP)

Au lendemain des nominations pour les postes clés de l'Union européenne, les eurodéputés ont élu leur président pour un mandat de deux ans et demi.

L'eurodéputé italien David Sassoli, du Parti démocrate (gauche), a été élu président du Parlement européen pour un mandat de deux ans et demi, mercredi 3 juillet. Cet homme de 63 ans a été désigné après deux tours lors de la première assemblée plénière du nouveau Parlement. Il s'agissait de la dernière pièce du puzzle des nominations aux postes clés de l'Union européenne. 

Elu parmi quatre candidats. Les autres députés candidats étaient l'Allemande Ska Keller (Verts/ALE), l'Espagnole Sira Rego (GUE/NGL) et le Tchèque Jan Zahradil (ECR).

Le PPE en retrait. Aucun candidat du PPE, le parti arrivé en tête aux élections, ne figure dans cette liste. L'Allemand Manfred Weber, chef du groupe parlementaire du PPE (le plus large dans l'hémicycle) et candidat malheureux à la présidence de la commission, s'était dit "prêt à soutenir" mercredi le candidat du groupe social-démocrate (deuxième en termes d'effectifs), dans un souci d'alternance après la présidence Tajani.

Quatre tours de scrutin maximum. Pour être élu, le nouveau président du Parlement devait obtenir une majorité absolue des votes exprimés par bulletins secrets. 

20h20 : 20 heures et des poussières, on fait un nouveau point sur l'actualité :

"Tous les élèves auront leurs notes" du bac vendredi, assure Jean-Michel Blanquer. En cas de copie manquante, "nous [mettrons] la note de la moyenne dans la discipline concernée", a-t-il expliqué.

• La Suède affronte les Pays-Bas, ce soir, lors de la deuxième demi-finale de la Coupe du monde de football. Francetvsport revient sur le parcours des deux équipes avant le match.

• Le Parlement européen a élu son président. C'est le social-démocrate italien David-Maria Sassoli qui a décroché le mandat. Voici les cinq nouveaux dirigeants de l'UE.

• L'enseigne d'ameublement va supprimer 1 900 postes en France. On vous explique pourquoi Conforama en arrive là.

18h07 : Il est 18 heures, voici les titres :

• Le Parlement européen a élu son président. C'est le social-démocrate italien David-Maria Sassoli qui a décroché le mandat. Voici les cinq nouveaux dirigeants de l'UE.

L'enseigne d'ameublement va supprimer 1 900 postes en France. On vous explique pourquoi Conforama en arrive là.

• Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a reconnu sur RMC qu'il existait "un petit risque" que tous les candidats au baccalauréat n'aient pas leurs résultats vendredi en raison de la grève des professeurs correcteurs.

Un aide-soignant a été condamné à trois ans de prison ferme, en appel, pour avoir frappé une femme de 98 ans en Ehpad.

14h33 : Qui sont les femmes et les hommes qui occupent les postes-clés de l'Union européenne ? Dans cet article, on fait le point sur les cinq "top jobs" et leurs nouveaux occupants, parmi lesquels, pour la première fois, se trouvent deux femmes : l'Allemande Ursula von der Leyen et la Française Christine Lagarde.




(AFP)

13h27 : Ancien journaliste et député européen depuis 2009, le socialiste italien David Sassoli, déjà en tête au premier tour, a été élu avec 345 voix au second tour.



(ALEXEY VITVITSKY / SPUTNIK / AFP)

13h07 : L'Italien David Sassoli est élu président du Parlement européen.

12h07 : Il est midi, l'heure de faire le point sur l'actualité.

• Le Parlement européen élit son président aujourd'hui. Quatre candidats sont en lice : l'Allemande Ska Keller (Verts/ALE), l'Espagnole Sira Rego (GUE/NGL), l'Italien David-Maria Sassoli (S&D, IT) et le Tchèque Jan Zahradil (ECR). Suivez notre direct.

L'Assemblée nationale étudie aujourd'hui la proposition de loi de la députée La République en marche Laetitia Avia "pour mettre fin à l'impunité" et lutter contre la haine sur Internet. Le texte prévoit des mesures très restrictives et surtout des sanctions. Cédric O, le secrétaire d'Etat chargé du Numérique, invité de franceinfo, estime "tenir une bonne base".

• Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a reconnu sur RMC qu'il existait "un petit risque" que tous les candidats au baccalauréat n'aient pas leurs résultats vendredi en raison de la grève des professeurs correcteurs.

Pour la deuxième journée consécutive, une cinquantaine de militants écologistes ont bloqué dans la matinée, l'accès à l'entrepôt toulousain d'Amazon. Comme hier, ils venaient protester contre la pollution et les gaz à effet de serre générés par le géant américain de la vente en ligne.

12h05 : Les résultats du premier tour de l'élection du président du Parlement européen sont connus. Comme l'annonçaient les prévisions, l'Italien David Sassoli, grand favori, est arrivé en tête avec 325 voix sur 662 votes. Il manque la majorité pour 7 voix. Le deuxième tour avec les mêmes candidats a débuté à 11h40. Suivez notre direct.

11h40 : Bonjour et , vous vous interrogez sur la décision de justice concernant Christine Lagarde pour sa gestion de l'arbitrage Tapie lorsqu'elle était ministre de l'Economie. Le 19 décembre 2016, la nouvelle présidente de la Banque centrale européenne (BCE) a été reconnue coupable de "négligence" par la Cour de justice de la République (CJR), mais elle a été dispensée de peine. Elle avait décidé de ne pas faire appel de cette décision.

12h03 : Ah ? Une bonne nouvelle pour la France ? Que se passera-t-il si elle est mise en examen dans l'affaire Tapie ?

12h04 : Bonjour, pouvez-vous nous rappeler comment Christine Lagarde s'en était sortie dans l'affaire de l'arbitrage Tapie pour le dossier Crédit lyonnais ? Merci.

10h56 : Le Parlement européen élit aujourd'hui son président. Le favori est le social-démocrate David Sassoli, 63 ans, ancien journaliste de télévision en Italie et député européen depuis 2009. "Si vous me donnez votre confiance, on se battra ensemble pour un Parlement moderne, plus transparent, éco-durable, accessible aux citoyens", a-t-il promis devant ses collègues avant le début du vote.

10h56 : D'ailleurs, la nomination de l'Allemande Ursula von der Leyen à la présidence de la Commission, et celle de la Française Christine Lagarde comme présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a été saluée par le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy sur Twitter. Il parle d'une "bonne nouvelle pour l'Europe et pour la France".

10h49 : Bonjour @Myname, merci pour votre bonne question. En effet, le PPE, dont le groupe au Parlement est le plus large (182 députés) devant celui des sociaux-démocrates (154), n'a pas présenté de candidat pour ce poste, puisqu'une de ses membres, l'Allemande Ursula von der Leyen, a été nommée présidente de la Commission. Ainsi, l'Allemand Manfred Weber, chef du groupe parlementaire des chrétiens-démocrates, s'est dit "prêt à soutenir" aujourd'hui à Strasbourg le candidat du groupe concurrent des sociaux-démocrates pour le perchoir du Parlement.

10h55 : Le PPE n'a donc pas présenté de candidat pour le Parlement, puisqu'il a déjà eu la Commission hier ? Si c'est exact, soutient-il le candidat S&D ? Merci et bonne journée à vous.

10h25 : "Il n'y a pas de parité au niveau des idées, c'est toujours le même système. C'est toujours le même système politique et économique qui va être défendu".

10h22 : Invité de franceinfo ce matin, le député RN des Pyrénées-Orientales Louis Aliot a critiqué les nominations aux postes clés de l'Union européenne qui ont été annoncées hier. Plus de détails dans cet article.

10h11 : Hier avait lieu la première session au Parlement européen. Le député britannique Magid Magid était enthousiaste mais quatre heures plus tard, sur Twitter, il confiait sa déception. La raison : il venait d'être refoulé par un vigile qui ne l'a pas cru lorsqu'il lui a dit qu'il était député européen. "Ta tête quand on te demande si tu es perdu et qu'on t'invite à quitter les lieux le premier jour de ton travail", a-t-il écrit sur le réseau social. Plus d''infos dans cet article du Huffington Post.

09h53 : Vous pouvez suivre l'élection du président du Parlement européen en vidéo dans notre direct.

09h49 : Découvrez les visages des quatre candidats au poste de président du Parlement européen : Ska Keller (Verts/ALE, DE), Sira Rego (GUE/NGL, ES), David-Maria Sassoli (S&D, IT) et Jan Zahradil (ECR, CZ).

09h41 : Si vous vous demandez "à quoi sert vraiment le Parlement européen ?", voici une vidéo réalisée par notre journaliste Valentine Pasquesoone qui éclaire sur le rôle de cette institution.




09h33 : Le président du Parlement européen est élu pour deux ans et demi. Il fait partie des postes convoités, même s'il l'est moins que celui de président de la Commission, dont a hérité hier la ministre allemande Ursula von der Leyen.

09h24 : Pour être élu aujourd'hui, le nouveau président du Parlement devra obtenir une majorité absolue des votes exprimés par bulletins secrets. Si ce n'est pas le cas au bout de trois tours, une majorité simple suffirait lors d'un quatrième (auquel n'auraient le droit de participer que les deux candidats arrivés en tête du troisième).

09h20 : Les candidats à la présidence peuvent être présentés par un groupe politique ou par 1/20e des députés, soit 38 députés (‘‘seuil bas’’ introduit lors de la révision du règlement intérieur). L’élection a lieu au scrutin secret (article 15). Les députés votent en indiquant leur candidat préféré sur un bulletin de vote. Pour être élu, un candidat doit remporter la majorité absolue des suffrages exprimés, soit 50% des voix plus une (article 16). Si aucun candidat n’est élu au premier tour, les mêmes candidats ou de nouveaux peuvent être présentés pour un second ou un troisième tour.

09h15 : Après les nominations hier aux postes clés, le Parlement européen se choisit un nouveau président. Quatre députés ont déjà proposé leur candidature : Ska Keller (Verts/ALE, DE), Sira Rego (GUE/NGL, ES), David-Maria Sassoli (S&D, IT) et Jan Zahradil (ECR, CZ). Les députés éliront également 14 vice-présidents (toujours sur bulletin papier) aujourd'hui et cinq questeurs (vote électronique) demain.

09h34 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité de cette matinée.

L'Assemblée nationale s'empare aujourd'hui d'une proposition de loi LREM sensible qui durcit la lutte contre la haine sur internet. Dans le viseur de ce projet, les incitations à la haine, la violence, les injures à caractère raciste ou encore religieuses.


• La période de saisie des notes du baccalauréat est prolongée jusqu'à cet après-midi. Face au mouvement de contestation des enseignants et à la rétention des notes, le ministère a décidé d'ouvrir le serveur un peu plus longtemps. Plus d'infos dans cet article.

Un centre de migrants de la banlieue de Tripoli (Libye) a été visé par une frappe aérienne hier. Un "bilan préliminaire" fait état d'au moins 40 morts et 70 blessés. Plus d'informations dans cet article.

• Hier, le Conseil européen a trouvé un accord sur les nominations aux postes clés de l'Union. Découvrez l'équipe choisie par les 28 dans cet article. Aujourd'hui se tient l'élection à la présidence du Parlement europeén.

Vous êtes à nouveau en ligne