Campagne officielle, débat, scrutin : les huit dates clés du calendrier des élections européennes

Des députés européens votent lors d\'une session pleinière à Strasbourg, le 26 mars 2019.
Des députés européens votent lors d'une session pleinière à Strasbourg, le 26 mars 2019. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Franceinfo dresse le calendrier des élections européennes grâce aux huit dates les plus importantes à retenir.

Dépôt des listes de candidatures, campagne officielle, débat, scrutin... Les mois d'avril et mai 2019 seront marqués dans tous les Etats membres de l'Union par les différentes étapes des élections européennes. Un calendrier bien chargé dans lequel franceinfo a sélectionné huit dates clés, pour vous repérer dans le processus électoral qui désignera les 705 nouveaux députés du Parlement européen. 

18 avril : dernière session du Parlement sortant

Le 18 avril, les 751 députés européens de la 8e législature achèveront leurs travaux. Ce sera leur dernière session plenière. Leur mandat s'achèvera officiellement le 1er juillet. Pour les 73 eurodéputés britanniques, la situation est encore incertaine à cause du Brexit. Si le Royaume-Uni ne propose pas de solution alternative après le refus de l'accord proposé par Theresa May avant le 12 avril, cette date marquera la fin de leur mandat. Si une proposition est avancée par le Royaume-Uni avant le 12 avril, les députés britanniques seront alors en fonction jusqu'au 22 mai.

Du 23 avril au 3 mai : dépôt des listes en France

En France, les partis politiques pourront déposer leurs listes de candidats du mardi 23 avril au 3 mai. Le dépôt se fait auprès du ministère de l'Intérieur. Chaque liste doit comporter 79 candidats nationaux (soit cinq de plus qu'en 2014), ce qui correspond au nombre de sièges à pourvoir au Parlement européen. Ces listes doivent être paritaires et nul ne peut être candidat sur plus d’une liste. Outre les citoyens français, tout ressortissant d'un État membre de l'UE de 18 ans et plus résidant en France et n'exerçant pas certains mandats dans son pays d'origine peut se présenter aux européennes.

Du 13 au 25 mai : campagne officielle en France

La campagne officielle pour les européennes débutera le lundi 13 mai à 0 heure en France. La campagne médiatique audiovisuelle, elle, sera lancée le lundi 15 avril. Les temps d'antenne sur les chaînes de télévision et de radio publiques seront répartis selon trois critères différents, afin de proposer un équilibre entre les listes soutenues par des partis (ou groupements ayant des groupes parlementaires) et les autres listes. Le 24 mai à minuit, la campagne audiovisuelle s'achèvera et il sera alors interdit de distribuer des documents électoraux. La campagne électorale sera close le 25 mai à minuit. 

15 mai : débat des têtes de listes au Parlement

France 2 a ouvert le bal des débats télévisés le 3 avril, avec "L'Emission politique". Le 15 mai, à 21 heures, le Parlement organisera un débat avec les candidats têtes de liste, à Bruxelles. Il sera organisé et diffusé dans toute l'Europe par l'Eurovision. Il se tiendra au sein de l'hémicycle. Le 23 mai, franceinfo organise son propre débat, et invite toutes les têtes de listes françaises au studio 104 de la Maison de la radio. Il sera diffusé, sur le web, en radio et sur le canal 27 de la TNT.

21 mai : dernier sondage du Parlement

Les services du Parlement européen publient, depuis le mois de février, des sondages concernant les élections européennes. Basées sur les intentions de vote, ces études proposent également des projections de l'éventuelle composition du prochain parlement. Le Parlement réalise ces sondages régulièrement. D'ici le scrutin, ils seront publiés les 11 et 29 avril, puis les 8, 16 et 21 mai.

Du 23 au 26 mai : vote dans les Etats membres

Du 23 au 26 mai, les électeurs des Etats-membres voteront pour élire leurs 705 eurodéputés au suffrage universel direct. Les citoyens des Pays-Bas seront les premiers à passer dans l'isoloir, dans le jeudi 23 mai. Ce sera ensuite le tour de l'Irlande, le vendredi 24 mai. Le samedi 25 mai, la Lettonie, Malte et la Slovaquie voteront à leur tour. En France, le scrutin débutera le 25 mai avec les votes de la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, la Polynésie française et les Français de l'étranger basés sur le continent américain. Tous les autres Français voteront le dimanche 26 mai. C'est l'Italie qui fermera le bal du vote avec une fermeture des bureaux de vote à 23 heures. En France, le vote est ouvert aux Français âgés de 18 ans et plus, inscrits sur les listes électorales. Mais le vote est également ouvert aux citoyens de l'UE résidant en France depuis au moins six mois et inscrits sur des listes complémentaires. 

A partir du 27 mai : formation des groupes

Après l'élection des eurodéputés de chaque pays, les différents partis nationaux vont démarrer une période de tractations pour former des groupes politiques au sein de l'hémicycle. La France disposera de 79 eurodéputés à l'issue du scrutin, soit cinq de plus qu'en 2014, sur un total de 705 sièges pour l'ensemble des 27 pays de l'UE. À la suite du Brexit, 27 sièges de députés seront en effet repartis entre 14 États membres jugés sous-représentés, dont cinq reviendront à la France qui ne disposait jusque-là que de 74 élus. Pour former un groupe, il faut rassembler au minimum 25 députés européens et représenter au moins un quart des Etats-membres. 

2 juillet : début de la législature

La 9e législature du Parlement européen débutera le mardi 2 juillet. Ce jour-là, les 705 députés élus se réuniront pour une session constitutive à Strasbourg, qui durera jusqu'au 5 juillet. A cette occasion, ils vont élire le président, les 14 vice-présidents et les cinq questeurs. Ils décideront également du nombre de commissions permanentes et de leur composition.

Vous êtes à nouveau en ligne